[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enfoncer les portes

Aller en bas 
AuteurMessage
Aelis
Saucisson, mais pas boudin
avatar

Féminin Nombre de messages : 5759
Age : 38
Jeu : floode donc je suis
Race : un peu de ci, un peu de ça
Classe : pied
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Enfoncer les portes   Mer 5 Mar - 16:17

[By Lymm Onde]

Ne croyez pas qu’être Ratling à poitrine déséquilibrée ouvre toutes les portes. Si un jour quelqu’un vous dit que tâter avec fermeté les postérieurs des passants vous offre le ticket pour la gloire éternelle, ne l’écoutez pas. Car moi, Lymm Onde, aussi rate que je sois, j’ai du en enfoncer, des portes, pour en arriver là où j’en suis. Mais où est elle vous demandez vous. Patience, vous serez jaloux bien assez tôt.

Comme tout bon rongeur qui se respecte, j’ai creusé quelques trous, ici et là, histoire de voir dans quel coin du monde le soleil brille le plus.

J’ai tout d’abord trouvé une plaine à l’herbe bien verte. Mais je me suis rendue compte que ça attirait des bestioles pas catholiques. Alors j’ai écouté celui qui en était parti il y a peu, qui me conseillait d’aller vers l’Ouest. Et je l’y ai retrouvé, dans une prairie fleurie. Qu’elle était agréable, cette prairie… Les fleurs multicolores et aux senteurs enivrantes m’ont presque fait oublier ces moutons qui commençaient à m’étouffer.

Puis j’ai entendu une voix, lointaine comme un murmure transmis de lieux en lieux, adressé à tous et à personne. Une sorte de message codé, que seuls certains arriveraient à déchiffrer pour trouver le refuge qu’il décrivait. Et je m’y suis rendue. J’y ai retrouvé quelques connaissances, bien heureuse de les revoir dans une atmosphère si légère. J’ai même eu la chance d’y faire des rencontres formidables. Mais hélas, ce n’était qu’une étape, l’une de celle qu’on ne voudrait jamais quitter, mais dans laquelle on ne peut vivre. Mon baluchon sur l’épaule, je ne voyais que des falaises à perte de vue. Où aller maintenant ? Comment retrouvé ma place dans ce monde qui n’est plus le mien ?

Le destin est parfois cruel. Pas toujours. Les yeux perdus dans le vague, j’ai senti une main sur mon épaule. Et j’ai reçu cette invite, celle que je n’attendais plus. Alors je l’ai suivi, lui, qui me menait vers son campement. Il allait me falloir être digne de ce qu’il m’offrait : un monde parfait. Oh non, ne croyez pas que ce monde est une plaine à l’herbe verte sans bestioles peu ragoûtantes, ou une prairie fleurie sans mouton. Non, c’est juste un caillou, un arbre, un lac, des personnes. Pas des gens, pas une foule. Des personnes. Enfin, je l’ai trouvé mon refuge. Mieux, j’ai trouvé ma place. Dans un monde. Dans un groupe. Et c’est grâce à lui. Vous voulez savoir qui il est ? Si vous le connaissez, vous le reconnaîtrez. Si vous ne le connaissez pas encore, priez pour le rencontrer.

Ceci n’est que l’introduction à ce que je veux vous raconter. La scène est en place, le décor est planté, je vais pouvoir commencer.

_________________
Il faut regarder la vie en farce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis
Saucisson, mais pas boudin
avatar

Féminin Nombre de messages : 5759
Age : 38
Jeu : floode donc je suis
Race : un peu de ci, un peu de ça
Classe : pied
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Enfoncer les portes   Mer 5 Mar - 17:22

Me voilà donc dans mon nouveau chez moi.

Bon, il faut le reconnaître, l’accueil a été mitigé. J’ai eu droit aux bras ouverts, aux bisous faux cul, aux dos tournés, et même aux pires rumeurs, j’en suis sure. Comment m’en offusquer ? Bien forcée de reconnaître que mon entrée n’a pas été des plus discrètes, ni des plus nobles. Certains ont du penser que je débarquais en terrain conquis, alors que j’en faisais simplement des tonnes pour effacer mes pommettes empourprées par la timidité. D’autres se sont persuadés que je n’étais rien de plus qu’une de ces minettes de passage, venue calmée ses chaleurs à l’ombre de beaux mâles. Et quand ce genre d’étiquette est colée, il n’est pas toujours facile de s’en défaire.

Petit bilan relationnel à l’instant t (nous nommerons instant t la période qui suit de pas trop loin mon arrivée et installation dans mon nouveau chez moi) : lui, dans la poche, elle et elle là, c’est bon aussi, eux, à approfondir. Mais lui, là… S’il croit que je ne l’ai pas vu… Je sais pas pourquoi, je le sens bien lui. Et pourtant…

Résumé des premiers échanges : prend toi ça dans la tronche espèce de Lymm Onde dégage je veux pas te connaître ‘façon tu sers à rien. Wahou ! ça s’annonce bien…
Oh et puis crotte, après tout, j’aime ça, faire chier les associables. Alors c’est parti mon kiki!!!

Et là, je peux vous dire que j’en ai pris des portes. Des fermées qui lâchent sous la pression, des qui résistent tant qu’elles vous déboîtent l’épaule, des qui se claquent à vous en faire sauter les dents… Et il faut préciser que je les prenais à l’entrée, et à la sortie, ces putain de portes !

Puis un jour… Il ne m’a pas éjectée par la fenêtre. Il m’a chahutée, pour sur, mais différemment. Je crois que j’ai ouvert une brèche…

Nous passerons bien vite sur quelques échanges qui pourraient heurter la sensibilité des plus aguerris, je ne tiens pas à être bannie de cette toile qui me relie à lui. Nous n’en dirons pas plus, c’est inutile. Parce que ce qui se passe derrière les portes enfoncées restent derrière les portes enfoncées.

_________________
Il faut regarder la vie en farce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Enfoncer les portes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le passage des portes des glaces
» Bordeaux 2010 - Un autre millésime de folie à nos portes ?
» Portes-ouvertes de la 2.0
» Seigneurie issue de mérite de Les Portes (La Garde Adhemar)
» journée portes ouvertes au Club table ronde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: Epoque contemporaine (Présent) :: RP libre-
Sauter vers: