[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petit clown au grand sourire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shery
Gamine... (?) (Tic et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1178
Age : 32
Jeu : Sarwyen
Race : Descendante du singe
Classe : Pie
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Petit clown au grand sourire   Ven 21 Déc - 23:39

Vite, vite je n'ai plus de temps !

De ruelle en ruelle, je connais le chemin pas cœur, toutes ces années que je l'arpente, d'aller en retour. La première a gauche et j'y suis.

Plus rien ne m'étonne par ici, coutumière aux odeurs, habituée a faire semblant de ne pas voir,les gens dans les coins sombres, pas entendre les cris, les pleurs, enfermée dans mon moi-même, inaccessible a tout contact de l'extérieur....vaut mieux.

Froide, diront certain, méchante ajouterons d'autre…
Mon seul péché ne peut être que l'égoïsme, l'égoïsme de vouloir se garder seine, immaculée, de toutes les horreurs du monde...

Je grimpe la cage d'escalier, a bout de souffle, enjambe un corps ivre mort, inspecte les lieux , et m’assure que personne n'est derrière mon dos, tourne ma clef dans la serrure et referme la porte aussitôt entrée.

Enfin chez moi …
Petite chambre au grenier de l'immeuble, tout en haut, loin de tout…

Juste un lit avec des draps gris d'en a voir trop vu, des rideaux trouée que je garde pour me cachée du soleil qui , moqueur, entre sans invitation dans la pièce et fait ressortir tout ce que j'essaye d'oublier. Une chaise en bois toute simple, une petite armoire presque vide et ma toilette avec son grand miroir

Vite...

Je jette mon manteau sur le lit , ouvre mon armoire, en hâte et en ressort la seule robe adéquate a mon deuxième travail, chaussures haut talons, bas noirs, presque vulgaire, très troublante…

Habillée, il ne me reste plus qu'a me maquiller

Vite...

Assise face au miroir, je me regarde sans me voir vraiment…

Les yeux cernés de trop écouter les bruits de la nuit, les lèvres gercées, irritées du froid ambiant, les traits tirés de trop faire semblant, me voici me voila…

Semblant...

Je le ferait encore ce soir, demain et dans un an...
Ma destinée, mon choix...

Le rituel recommence...

D'abord la peau, cacher mes couleurs de grand air sous un masque de poudre nacrée, opaque, sans relief, poupée de porcelaine…

Boules de griffes dans le ventre, un dernier regard dans le miroir et je cache mon visage dans les mains...

Chut....

Il le faut, personne ne doit voir mon vrai visage, faible et triste…
Belle, il faut être belle…Petit chat dans mon ventre, tais toi ! tu n'y peux rien !

Les yeux, fenêtres de l'âme, le plus difficile a faire, les plus indirectes
Trais noirs pour illuminer le blanc...

Petits papillons fiévreux, toujours en mouvement, cacher, montrer, cacher, montrer, cacher le bon, montrer le mauvais et vice versa…

Et les lèvres, celles qui ne veulent plus sourire, ne se souvenant plus de l'existence du rire, rouge sang, un peu plus au coin des lèvres, tirer le pinceau vers le haut, juste un peu, juste de quoi faire durer les apparences

La nuit qui bat la mesure, ma mains qui va et viens, appliquée, tableau de grand peintre, artiste menteur, garder les airs, faire vivre le mensonge…

Mes yeux plongent dans le reflet, inspectent, scrutent…
Deux petits oiseaux qui contemplent le changement, la naissance du mensonge, le petit chat a perdue ses griffes, il ne lacèrent plus mes entrailles, dompté par la force des semblants…

Mais je saigne, tout pleur en moi, tout, sauf mes yeux…
La gorge serrée, les larmes qui ne dépasseront jamais le précipice de mes paupières…
Il ne faut pas...

Je me lève, déplisse ma robe, me tourne et retourne devant mon miroir, déplace et replace le tissu, coiffe mes cheveux, les attache, relâche, cherche et trouve la meilleure mosaïque…

Juste le collier et je pourrais sortir...

Les fausses perles s'animent entre mes doigts, petit serpent froid et glissant, entoure mon cou poudrée et suinte de mes mains, pour atterrir, sans bruit, a terre.

Je m'agenouille et aperçois un visage dans le miroir...
Il me ressemble, mais pourtant ce n'est pas moi, si beau, si parfait, mais tellement vide, sans vie, mort...
Mannequin de cire sans choix, guidée pas une autre

Est ce vraiment moi ? ou me suis-je perdue, ou suis-je, qui suis-je...
Ils me voient comme dans ce miroir ? Garder les apparences, toujours être parfaite, savoir se retrouver dans chaque situations…

Est ce vraiment une qualité ? pas le droit a l'erreur, encore et toujours garder le sourire...

Je rie en silence, rire moqueur
Tu veux me voir rire alors que je pleurs ?! que ton désirs devienne un ordre
J'attrape mon crayon rouge et retrace mes lèvres

Haut ! encore plus haut, plus épais, plus rouge, sourire de clown par dessus une moue triste,

Voila toute la beauté, femme d’un soir avec masque de clown, vous vouliez des belles allures ? en voila

Je trace un jolie cercle régulier sur le bout de mon nez, prend du noir et reforme mes sourcils…

Me voila fin prête, mais vous la dehors, êtes vous prêt a faire face aux apparences ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlequin
Fou du Roi .....Tac)
avatar

Masculin Nombre de messages : 9576
Age : 49
Jeu : Ithryn Luin !
Race : Humain
Classe : Egarée sous un trone
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire   Sam 22 Déc - 1:39

Moi, je suis dehors
Je regarde cette femme qui promène ses airs dans la rue
A coup de talons hauts, elle fait claquer le pavé
A coups de hanches elle passe devant moi, sur d’elle, un rien hautaine, un petit sel d’arrogance dans l’œil
A coup de bas couture, elle attire le regard, attise les envies
Elle est belle, pourtant elle ressemblance à tant d’autres
Les artifices ont raison sur l’honnêteté

Je les regarde, elle et son orgueil d’apparence
Elle et son regard camouflé
Elle et ses yeux qu’on ne voit plus, noyés sous les couches de peinture
Aquarelle pathétique pour corbeaux sans voix
Marches droit !
Fait comme on t’a dit et surtout donnes-leur raison !
Sois leur !
Appartiens-leur et marches droit, serres les fesses, déhanches-toi !
Et crèves.

Et surtout n’oublies pas de sourire !
Il faut toujours sourire ! Comme le chien misérable revient sans cesse lécher la main qui le frappe !
Important ça, le sourire.
Même s’il est le pire des masques, un don de soi paraît-il, un passe-partout pour crétin aveugle, un sourire et le monde y croit.
Fais risette !
Voilà, tu y es.
Le tableau est parfait, l’allure et le sourire, le pas juste et les hanches qui se bousculent
Manque plus que le tutu et tu seras ballerine.
Morte avant d’avoir éclose
Les fleurs du mal ont du oublié de te citer

Ci gît, une fleur qu’on a étouffé
Empêchée de grandir et voir à quoi ressemble le soleil
Le soleil qui aurait du bercer tes pétales au vent des vents
Le soleil interdit
Tes bourgeons sont morts d’avoir été tué par ceux qui font croire que leur vérité et unique et bénite, ces gens qui amputent les joies des innocents, ces innocents qui meurent de n’avoir jamais vu un jour, le soleil brûler leur peau blafarde.
Ces gens qui imposent leur merde, leur putain de merde comme si elle ne pouvait pas leur appartenir et que c’est la faute aux autres, ta faute, ta faute à toi, femme de la rue au talons hauts, au bas couture qui arpente la rue, arrogante et froide.
Tu as bien appris ta leçon

Marches droit !
Redresses le menton !
Tu es moche et empotée, ne sois pas si sur de toi, tu n’as pas d’allure, pas de grâce, tu n’es rien, parce que je le dis, et j’ai raison, je fais parti de ces gens qui ont raison, toujours raison, parce que c’est comme ça, parce que c’est la faute à quelqu’un, pas la mienne, si je souffre.
Ta faute à toi…
Oui toi, ta faute parce que tu étais là, parce qu’il faut un responsable, sinon je ne dormirais plus la nuit, j’aurais trop peur de me ressembler.

Moi, je suis là, je regarde passer cette femme qu’on a usurpé.
Cette fleur qui n’a jamais eu droit à voir le soleil
Etouffée dans l’œuf
Tu meurs
De ne pas exister

Je pleure de ne pas avoir vu la fleur du mal
Le mal qu’on t’a donné en cadeau pour ton Noël

Joyeux Noël !
Nous dormons la conscience tranquille
Tu es nôtre coupable, responsable de tous nos maux, de toutes les erreurs que nous commettons, et tais-toi
…S’il te plait
La politesse est mère, le sais-tu ?
Petite ingrate
Fille indigne
Tu ressembles à ton père
Endosses nos peines et nos souffrances, ce sera ton cadeau enrobé de sourire
Nous le poserons sous l’arbre de Noël, illuminé comme il se doit
Les apparences !
Sauvons-les à tout prix

Mais… ouvres-donc ton cadeau !
Regardes comme son emballage brille !
Ne regardes pas dedans, prends-le et tais-toi
S’il te plais…

Et ne jètes pas le papier
Il est si beau
Tu es si maladroite
Fais bien attention
Dorlotes notre cadeau, c’est Noël !

Va te coucher maintenant, on t’a assez vu

Tu brises notre paysage, ce bonheur qu’on affiche aux autres
Toi, vas dormir, tu as pris notre cadeau, apprécies ce fardeaux
Il pèsera jusqu'à la fin
Mais tes épaules sont plus solides que les nôtres
Tu pleures ?
Faible !
On ne pleure pas
C’est mal.

_________________


Speaker Trapp Etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shery
Gamine... (?) (Tic et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1178
Age : 32
Jeu : Sarwyen
Race : Descendante du singe
Classe : Pie
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire   Jeu 12 Juin - 23:55

[hrp] MOI AUSSI !!!!!!!!!!!!!!!! [/hrp]




Me voila dehors, la rue est a moi...
Avancée bien droite, sans regarder derrière, surtout pas tu risques de perdre ton équilibre
Avance !!!

La tête haute, le sourire hautain, le regard perdue loin très loin
Ne regarde personne tu risque de voir le diable dans leur yeux

Une petite chose, graine de rien et tout s’ecroule
Un pavée qui dépasse et c’est tout un être qui tombe

Les paumes au sol
Les genoux écorchés d’avoir étaient trop hauts
Le visage caché derrière un rideaux de cheveux
Et deux larmes ravalées
Silence...
Pourvue qu’il dure
Disparaitre sans être appercu
Ne jamais passer par la

Un rire
De plus en plus fort
Assourdissant
Tais toi !
J’en peu plus ! pas si fort
Les mains plaquées sur les oreilles
Tais toi..tais toi..tais toi !
Disparaitre....

Une seconde, un faux pas et il faut tout recommencer...
Une flaque d’eau, un reflet
Un clown au grand sourire les yeux plein de larmes
Courir, se cacher, se volatiliser
Ou rester, se regarder, se faire face, et apprendre...

Apprendre quoi ?! tu es tombé, relève toi vite, relève toi et disparait de ma vue !
Va te changer tu es toute sale, comment peut tu rester comme ça dans la rue
Dépêche toi, n’aggrave pas les choses ! tu en as deja assez fait comme ça !

Non...
Je resterais la, noyée dans cette flaque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shery
Gamine... (?) (Tic et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1178
Age : 32
Jeu : Sarwyen
Race : Descendante du singe
Classe : Pie
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire   Dim 20 Juil - 23:16

Seule en silence sans rien dire…
Arreter de se parler a soi-même
Attendre le bruit de la porte
Le bruit des pas
Elle sera seule ce soir ou non ?

Détester quelqu’un sans même connaitre son nom
Détester quelqu’un non pas pour lui mais pour ce qui le lie a elle
Le détester a travers elle

Seule dans ma chambre
Chut faut rien dire
Sourire, ravaler ses larmes et dire bonsoir
Jouer un mauvais rôle, encore une fois, dans d’autres circonstances

Crier en silence
Taper sans un geste
Ne rien dire, ne rien faire
Rester la a écouter aux portes, qui dira t’elle, que répondra t-il ?
Mourir a chacun de ses rires


Sortir, courir, crier, pleurer
Sans un geste, sans un mot, sans une larme
Partir, fuir, loin d’ici
Avoir peur de partir
Peur de perdre le moyen de voire et d’entendre
D’ecouter aux portes, de regarder pas la porte entrouverte
Avoir un semblant de contrôle


Contrôler, savoir, mais ne rien faire
Jamais rien faire
Partir en voulant rester
Rester en voulant fuir
Savoir en restant ignorant
Ignorer en voulant savoir

Avoir l’impression de déranger tout en se persuadant que ce n’est qu’une impression...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit clown au grand sourire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit clown au grand sourire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit nuage deviendra grand
» Petit arbre deviendra grand
» [acceptée] Atok, petit deviendra grand!
» Petit Sackboy deviendra grand :D
» [accepté] Pepito, petit hobbit au grand courage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: Epoque Med/FAN (moyen age) :: Les Faubourgs :: Chambre de Shéry&Arlequin-
Sauter vers: