[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Solar 5 (BG Maloucha/Trapp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Speaker Trapp
Maître Etalon
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Age : 41
Jeu : libre
Race : humanoïde
Classe : Terroriste
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Solar 5 (BG Maloucha/Trapp)   Mer 19 Sep - 9:46

Le Trium Dh’Elada, groupe des dirigeants de la planète Ophestra Solaris

3436, Planète Ophestra Solaris

Le virus Solar 5 s’est rependu sur l’ensemble des zones humides, il s’est nourri des océans et des mers, puis à suivi sa dissémination par les fleuves, les rivières, les pluies, les migrations des populations.
En quelques mois, la planète s’est entièrement asséchée. Aucune espèce animale ou végétale n’a survécu. Le virus s’est reproduit à une vitesse exponentielle sur l’ensemble des territoires, infiltrant chaque parcelle d’eau pour en dévorer la structure moléculaire.
L’eau n’existe plus sur Ophestra Solaris.
Sa surface n’est plus qu’un immense désert sans vie.

Le Trium Dh’Elada laissa croire que Solar 5 est une mutation du virus Solar Atis, enfoui dans les profondeurs océaniques, et que l’éruption d’un volcan aurait permis sa dispersion en milieu aquatique particulièrement favorable à son évolution. Sa mutation aurait pris quelques semaines et le virus Solar 5 aurait commencé son œuvre dévastatrice.

Le Trium Dh’Alada composé des plus riches industriels d’Ophestra Solaris, bâtirent des dômes au-dessus des principales mégalopoles. Leur système fonctionna parfaitement, le micro climat ainsi créé, permit la survie d’une partie de la population.
Une population qui vit désormais cloîtré à l’intérieur de ces immenses prisons de verre.

Apres un tri sélectif des populations, ils refermèrent leurs dômes, laissant le reste de la population non choisi, à la merci du Solar 5.
Les « non-choisis » périrent asséchés, vidés des 70% d’eau les composant. L’extinction des espèces vivantes survint au bout de quelques mois à peine.

Quelques petits groupes de population, pour la plupart des humanoïdes vivants sous la surface d’Ophestra Solaris, à la périphéries des mégalopoles, réussirent à survivre grâce aux BOTS.
Des nano-robots fabriqués directement sous la peau, dans des nano-usines de la taille d’une pièce de monnaie terrestre et implanté sous les aisselles. Le seul endroit de l’organisme protégé d’une grande partie des agressions physiques.
Les BOTS sont fabriqués en continu et remplacent les anti-corps incapables de lutter contre le Solar 5.

La relative stabilité des nano-usines vient de leur système de production énergétique, basé sur une nano-pile à combustible, et nécessite un changement toutes les cinq années solariennes.

Les BOTS furent inventés par le Pilium, une organisation de scientifiques dissidents et désormais cible prioritaire du Trium.

Nous sommes des survivants du Solar 5.
Membres du Pilium, devenus terroristes après avoir découvert des traces du virus dans les usines de recherches virologiques du Trium Dh’Elada.
Nous traquons les dirigeants du Trium.


*
* * *
*

(Musique)


Elle marche derrière moi, elle couvre mes arrières pendant que je fouille le périmètre.
La nuit est orangée, comme chaque jour depuis le Solar 5, le ciel s’est étouffé dans un écran de gaz.
Dehors la chaleur est asphyxiante, on ne peut plus remonter à la surface, alors on continue à arpenter les sous-sols de Tunaris, la plus grande mégalopole d’Ophestra Solaris.
C’est là qu’on vit, sous des tonnes de roche et de ferraille, à quelques centaines de mètres du premier dôme à avoir été érigé.

La première fois que je l’ai vu, elle était timide et fragile, une « non-choisie », comme moi et le petit groupe que j’avais rejoint.
Aujourd’hui, elle est sauvage et elle a appris à survivre dans ce milieu hostile.
Faut pas jouer avec elle, elle sait que tout est question de survie et celui qui s’approche de trop près, termine avec une décharge de Phaseur II entre les yeux.
Et si elle ripe et rate son coup, c’est moi qui m’occupe des finitions.

Encore quelques mètres et on arrive au passage qui mène sous le dôme, directement sous les bureau d’un des dirigeants.
On sait qu’on peut compter l’un sur l’autre, on a pas besoin de se parler pour savoir ce qu’on doit faire, on est connecté sur la même longueur d’onde.
Notre mission, faire sauter l’étage où crèche le dirigeant.

Tout ce temps à vivre en dessous.
On connaît chaque recoin, chaque tunnel, les sous-sols de Tunaris sont notre domaine et personne n’ose s’aventurer ici, en tout cas, pas au-delà du dôme.

Je me souviens de son premier fou-rire.
C’était en voyant mon visage couvert de poussière et de silicone alimentaire, après une mission. Je sais pas pourquoi ça l’a fait rire, mais j’ai ri aussi, et j’ai jamais oublié son rire d’enfant.
Certain soir, quand j’arrive pas à dormir, je la regarde assoupi sur mon épaule, le visage tourné vers moi, les cheveux éparpillés, sauvages comme son regard et sa rage de vivre.
Le souvenir de son premier rire me fait sourire malgré les grincements sinistres de la taule qui se dilate, et je m’endors près d’elle au rythme du souvenir de son rire, la main qui caressait sa joue glisse lentement sur son buste.

Au fond du couloir, c’est l’ascenseur. Notre contact nous a fourni les codes, une fois en haut, on aura plus qu’à placer les charges et on fera sauter l’étage.
Je passe devant, elle assure mes arrières, le duo inséparable.

Voilà, les charges sont en places, minuterie sur 5 minutes, heures terrestres.

- On décroche !

Je prends sa main, et commence une course à bout de souffle au travers des couloirs, l’ascenseur, encore des couloirs et puis ce sera les souterrains, l’explosion…

A chaque pas, c’est à elle que je pense, à sa survie. C’est elle qui me donne la force de courir et de continuer ce qu’on a commencé. Sans elle, je sais que je pourrais pas continuer, plus rien n’aurait de sens. Alors je la protége comme elle me protége sans me le dire ; je sais qu’elle est prête à se sacrifier pour moi. J’ai vu dans sa poche une capsule de poison, du C34, mort instantanée par contact avec la peau. Liquéfaction des tissus dans les 10 secondes.
J’ai échangé la capsule par une autre remplie de vitamines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maloucha
A Trapp, Nigaud !
avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 31
Jeu : L'Echiquier
Race : ...
Classe : ...
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Solar 5 (BG Maloucha/Trapp)   Sam 22 Sep - 17:57

Explosion d'un hangar déserté, découverte d'un laboratoire illicite
Accusée de meurtre passionnelle la jeune femme s'en sort sans un jour de prison
Si nous tuons , tuons ceux qui le méritent !


J'ai été assez stupide pour croire que je l'aimais, lui assez con pour me faire confiance..
Qui s'en sort le mieux de nous deux ? Lui raide mort et le petit doigt de la main gauche en moins, ou moi avec un arrière gout de sang dans la bouche ?

Oui c'est moi, enfin c'était moi c'est pas si lointain après tout, 1 an, 2 ans, je sais plus, tant de choses ont changées depuis.

- On décroche !

Il n'y a plus que Lui maintenant, il ne me croit pas alors j'ai arrêté de le dire mais c'est pourtant si vrai.
Lui rien que Lui, partout, dans tout... Lui.
Main dans la main, comme deux gamins, tout me fait rire aujourd'hui, début de folie ? peut être, appelez ça comme vous voulez moi je ris !

Lui ? Lui il garde toujours son sérieux,
Tu en as bavé plus, c'est surement pour ça, mais j'effacerai tout ça à coup de fou-rire !
Tu m'as donné une deuxième chance ce jour là, la première fois que je t'ai vu....
Laisse moi te rendre la pareil, la vie vaut le coup d'être vécue, même la notre, viens je te montrerais.

Explosion

Un peu trop vite ce coup si, mauvais calcul ou alors c'est qu'on devient trop vieux Trapp !
Les flammes qui s'ingurgitent dans les couloirs, animal enragé qui nous traque, lèche nos semelles, plus vite ! court ! dépêche ! on joue a cache-cache ?

Flashback

Du feu partout autour de moi, j'ignore d'où il vient ,juste ce bruit assourdissant qui résonne dans ma tête.
4 jours que j'ai rien mangé, je bouge plus depuis hier matin, c'est qui ces cons ?! y'a rien ici pourquoi vous faites tout sauter ?!

Ha ! instinct de survie ? de toute façon t'aller crever poulette ! va savoir les flammes c'est peut être mieux que la faim...

Pourtant tu es apparu... ange des enfers, gardiens des rêves d'enfants... Hallucinations peut -être, j'en sais rien, c'est le trou noir après.

Quand je me suis enfin réveillé, tu étais la, toi et ton sourire, celui que je n'ai plus jamais revu depuis...

Vivre... oui c’est tout ce qui compte, juste une raison de mourir, une seule …. Lui.
Je sais pour la capsules de vitamines, mais j’en ai tout un stock sur moi.. Comme quoi chaque personne dans ta vie peut te donner quelque chose de positive, même la pire des enflure comme l’autre avec son doigts manquant.

C34, qu’il disait, efficace et rapide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Maître Etalon
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Age : 41
Jeu : libre
Race : humanoïde
Classe : Terroriste
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Solar 5 (BG Maloucha/Trapp)   Mar 25 Sep - 0:24

Musique

Merde, fichu détonateur au BE34, c’est aussi fidèle qu’un chien, mais ça manque de précision.
Ça pète partout l’étage est en flamme.
Foutons le camp !

Main dans la main, ça nous connaît. On file au travers du corridor, cote à cote, chacun pensant à protéger l’autre. Pas jumeaux, enjambées symétriques, on est soudé l’un à l’autre et si l’un meurt l’autre ne survivra pas.
On le sait tous les deux, et cette force nous anime, mais pas assez. Ce soir, malchance est notre ennemi.
Les flammes s’engouffrent trop fortes, trop loin, trop puissantes. Une déflagration, un souffle brûlant qui nous rattrape et dans un dernier réflexe, je plonge en avant, entraînant Maloucha.
Le souffle passe eu dessus léchant le plafond qui s’embrase, mais il nous attrape avec ses doigts ardents, si violant et brutal que je sens mes os craquer sous ma combinaison.
Le choc nous frappe, fracasse sa rage sur nos corps qui roulent et s’enroulent, pour finir échoués contre un mur.

Le choc passe, le feu est partout.
Maloucha est dans les vapes.
J’ai mal putain, mon bras est dans un sale état, à moitié cramé, à moitié pété.
Faut pas traîner la.

Je passe son bras autour de mes épaules, et je tire, je hisse son corps inanimé sur mes épaules.
Je marche, titube, j’avance comme je peux, la rage me tient la jambe. La survie ça donne le fouet et le rythme à suivre, c’est ça ou cramer, et toi ma belle, pas question que le feu entame ton si jolie visage.
Alors, je nous fraye un chemin au milieu des décombres, des flammes vicieuses qui bavent leur salive brûlante sur ma combinaison. Y a surchauffe, les voyant sont dans le rouge, j’ai un bras qui fait grise mine et je sais pas où on va, mais je t’y emmène, t’inquiète pas, fermes les yeux princesse, je gère…

L’adrénaline auto-injectée par ma combinaison m’a filé le jus pour faire ces quelques mètres, malgré la fournaise. Juste de quoi atteindre une porte et rejoindre un couloir loin des flammes. Juste le temps de marcher, traînant la jambe et des larmes plein les yeux.
Putain de fumée, je vois plus rien.

C’est la que j’ai vu le voyant sur le boîtier transmetteur de Maloucha.
Bordel !
Son BOTS est endommagé, plus moyen de sortir du dôme.
Va falloir improviser, trouver un endroit pour se soigner et foutre le camp avant que les flics nous trouvent.

La rue, les phares qui brillent de tous les cotés, dans le ciel les flics aéroportés matent dans tous le coins, ça pue la vermine en uniforme trois pièces, estampillée Trium.
Je chasse l’ombre des murs, je me fonds dans le paysage lugubre, et je défonce la première porte sans blindage.
Ces cons se sentent tellement en sécurité sous la protection du Trium.

Encore quelques mètres, tiens le coup on y est presque.
On va s’en tirer, reposes-toi, n’ouvres pas les yeux.
Je gère…

La porte cède facilement, ça doit être un de ces appartements de fonction bâti en carton pâte.
Vide.
Ici, on sera tranquille un moment.

Je dépose Maloucha sur le lit avant de m’effondrer à ses cotés, épuisé, une main soudée à la sienne, je ferme les yeux, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maloucha
A Trapp, Nigaud !
avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 31
Jeu : L'Echiquier
Race : ...
Classe : ...
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Solar 5 (BG Maloucha/Trapp)   Mer 3 Oct - 13:53

Non !!! pas de ce cote ! reviens ! non ne court pas ! ne me laisse pas ! reviens !!!!
Ne va pas la bas ! il fait noir !!!! m’man

J'ai toujours eu le sommeil très léger, question de survie, instinct, j'en sais rien, juste que c'est vachement chiant Toujours en alerte, un œil ouvert, ma dernière nuit de vrai sommeil je ne m'en souviens même plus, alors pourquoi maintenant ? ca doit être a cause du coussin…

Coussin, Trapp m'en avait promis un pour mon anniversaire, mais c'est dans 9 mois !

Une princesse ca doit dormir sur un coussin qu’il disait, mais il oublie que mon coussin a moi c'est son bras et que je n'ai besoin de rien d'autre..
Il voit grand le Trapp, jamais pu accepter le fait que je vive comme lui et les autres…

Maintenant que j'en ai un, tiens je te le donne

Ces doigts entre les miens, chauds, vivants, je n'ai besoin de rien d'autre, je peux rendormir si ce n'était cette fichue peur d'ouvrir les yeux
Trapp parles moi bouges !

Vas y ouvre les poulette tu vas en rire après…. ou pas

1 2 3 !

Tu dors ?
Trapp….
Mais arrête tes conneries merde ca te fait toujours rire toi ?
Trapp

Ou est ce qu'on est d'abord ?
Les petites vices qui se mettent en routes, et les images qui émergent des tréfonds de mon boitier de contrôle

L'explosion, le feu qui nous entoure… puis plus rien

Trapp fait pas le con ! joue pas a ca avec moi ! tu peux pas me faire ca t'as pas le droit !!!
Réveils toi bon sang, faut qu'on fiche le camp ! on est toujours sous le dôme a en croire cette odeur du pourriture.. Trapp viens faut qu’on sorte, on va étouffer ici, nous faut de l'air frai a nous pas c'te machin sortit tout droit des trous de climatisations !

Trapp !!!!!!
ton bras…

merde merde merde

C'est pas beau a voir, mais on moins ca ne saigne plus.
J'attrape l'oreiller avec un sourire mi attendris mi cynique, désolée tu vas me servir a autre chose..
Je tire, j'arrache et prie que Trapp se réveille pas le temps que j'lui mette le pansement improviser…

Trapp réveille toi maintenant je t'en supplie…. réveille toi

Une main sur sa joue, de l'autre je lui soulève la tête et la dépose sur le deuxième oreiller
Suffit juste d'attendre maintenant, si ca dur trop longtemps j'emploierais les grands moyens, mais repose toi Trapp, repose toi on a un peu de temps, ils nous cherchent surement dehors
dors Trapp dors…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speaker Trapp
Maître Etalon
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Age : 41
Jeu : libre
Race : humanoïde
Classe : Terroriste
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Solar 5 (BG Maloucha/Trapp)   Ven 22 Fév - 19:11

Un bruit me fait sursauter, un reflex, je saute du lit pour me cacher derrière, le visage blotti entre les mains.
Ça vient de dehors, les sirènes encore.
Je relève le visage, je regarde autour de moi, cette chambre.
Les souvenirs reviennent et me sortent de ma léthargie, je me souviens de l’explosion malgré ma confusion.
J’ai beaucoup dormi, je crois.
Devant moi, elle dort, un cousin déchiré posé à coté de son visage d’ange.
Ma main se pose sur mon bras, sur le pansement de fortune qu’elle a du improviser avant de sombrer dans le pays des rêves. Je voudrais être dans son rêve et chasser ses démons, ceux qui froncent ses sourcils et qui accélèrent son souffle.

Dors princesse, c’est mon tour de veiller sur toi.

Je remonte le drap sur sa cuisse, lentement sans le moindre froissement, je recouvre son corps assoupi.
Ma main tente d’apaiser son rêve, d’une caresse sur sa joue.

Je me redresse et me dirige vers la baie vitrée, rideau entrouvert, je surveille ce qui est de l’autre coté et qui doit nous rechercher. Ces flics du Trium toujours là, obéissants, petits moutons au service de ceux qui les ont condamnés à vivre enfermé sous un dôme.

Je regarde au travers du verre, les lumières, les autres tours toutes immenses et qui affleurent le sommet du dôme.
Le front appuyé sur le carreau, je songe à Maloucha, son BOTS qui ne fonctionne plus, condamnée à rester sous le dôme au milieu de ceux qui nous chassent comme du gibier.
C’est la règle, une fois sous le dôme, plus aucun contact. Il va falloir trouver un moyen de réparer son BOTS pour sortir d’ici.
J’ai un contact dans les quartiers sombres, mais il va falloir attendre que ça se calme dehors, laisser croire qu’on s’est enfui.
Attendre..

Sur le carreau se dessine un reflet, celui d’une lumière qui échoue par hasard. J’y vois le sien, son visage qui devrait sourire et son regard qui cherche le mien. Je trace ses contours du bout du doigt, ce visage que je connais par cœur, chaque recoin, chaque finesse, et même cette minuscule cicatrice qu’elle déteste et qu’elle cache parfois sous une mèche légère. Avant, elle m’aurait mordu la main, sauvage et méfiante, elle a grandit comme elle a pu.
Je griffonne son nez qu’elle trouve trop épais, et pourtant si parfait.
Dans la buée du reflet, je lui fais un sourire.
Elle sourit jamais, alors j’en profite pour dessiner celui que je lui imagine, un sourire qui sent bon et qui sonne juste, sans mensonge, sans mentir. Un sourire qui lui va bien.

Avec le plat de la main, j’efface mon dessin grossier.
Je me retourne vers le lit, vers elle qui dort, vers toi Maloucha, ma princesse des nuits trop courtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maloucha
A Trapp, Nigaud !
avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 31
Jeu : L'Echiquier
Race : ...
Classe : ...
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Solar 5 (BG Maloucha/Trapp)   Mar 26 Fév - 0:35

A peine assoupie, le rêve pas encore très profond, juste un peu fermer les yeux, juste un instant...

Le froissement du tissu contre ma peau...
Je le sent sortir du lit, mais je ne bouge pas, je le sais, je le connais, loup solitaire, il a besoin de moment en tète a tête avec soi-même,ce moment j’ai appris a le reconnaitre.

Je fait semblant, les paupières toujours closes, je ne sais pas si il a compris la supercherie ou non, ça restera un petit jeu de mensonge entre nous...
Dans les égouts j’ai appris a éteindre tous mes sens inutilisables, et ne me fier qu’a mon ouïe, comme maintenant.
Quelques pas et il s’arrette, réfléchis, s’inquiete, son souffle accélère, il se soucis de quelque chose, ça sera bientôt le moment de me « réveiller » mais pas encore....

Un bruit sur le sol, il se retourne, son regard qui me caresse, tendresse
Mais il s’inquiete encore, qu’est ce qui te fais peur Trapp ? dis moi tout, tu sais a deux...

J’ouvre les yeux, un instant et mon regard s’habitue a la pénombre ambiante, sa silhouette se découpe dans le noir
Un petit sourire frai, a peine éveillé, regarde Trapp je vais bien...
Les muscles tout refroidit dans une position de fœtus, je m’etire tout en longueur...

On est bien dans ce lit, restons la encore un instant, rien que nous deux toi et moi loin de tout le monde, s'il te plait...

Allé princesse ! on est pas sortit de l’auberge, y’a du boulot...
Je me lève, un peu trop rapidement, j’ai la tête qui tourne un peu...

Quelques pas, un baiser sur la joue, et je m’aggrippe a sa main, mais qu’est ce que j’ai ?
Du calme poupée, ça va passer, un peu trop de pression sous ce dome surement rien de bien méchant....

On mange quelque chose ou on s’en va tout de suite ?


Attend je m’assoie...deux secondes pas plus, ca va passer, ca va passer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solar 5 (BG Maloucha/Trapp)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solar 5 (BG Maloucha/Trapp)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pier Solar
» Pier Solar est sorti sur... Megadrive !
» [ISD] Solar Flare
» Les écrits de tonton Solar, poème et tests de jeux!
» sondage Solar Impulse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: Aux confins du temps (futur) :: Galaxie de...-
Sauter vers: