[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Plouf, plouf ca ne sera pas toi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shery
Gamine... (?) (Tic et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1178
Age : 32
Jeu : Sarwyen
Race : Descendante du singe
Classe : Pie
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Plouf, plouf ca ne sera pas toi...   Lun 30 Juil - 13:40

[pour ceux qui ne l'aurait pas encore lu....honte a vous !!! Mr. Green]

-Tu as entendu la nouvelle ? demanda l’homme blond en entrant dans le bureau

- Non , raconte .

- La petite de la 6 B , tu vois laquelle ?

- Pas trop ... attend tu parles peut-être de la petite sans nom ? demanda l’homme brun d’une voix qui se voulait detachée .

- Oui, et bien le grand chef veut plus la voir, ils l’élimineront demain dès le lever du soleil. Ca fera une folle qui arrête pas de brailler en moins, répondit-il avant de partir dans un de ces rires gras et sinistre qui ne vous donne qu’une envie, celle de gifler leur commanditaire.

Un éclair de douleur transperça les yeux de l’homme brun , son sang ne fit qu’un tour . Voulant a tout prix éviter de divulguer la tragédie qui se jouait en lui , il se leva tranquillement et en se concentrant sur le tremblement de ses mains, d’un pas rapide, s’avança vers la porte.

A peine sortit, il courut a en perdre haleine entre les couloir, vers la chambre 6 B.

* * *

Les petites gouttes vertes au goût tellement acide, ont une fois de plus accomplie leur unique mission. La jeune fille dormait profondément, on l’eut cru morte si ce n’est ces légers froncements de sourcils qui animaient son visage de temps en temps.

L’homme brun, avec un doigté indiquant les nombreuses répétitions de ce geste, ouvrit la serrure de la porte, entra et la referma immédiatement craignant d’alarmer quiconque de son périple nocturne.

Se mettant à genoux aux pieds du lit, il se donna un court moment de répit afin de canaliser ses émotions. Dans cette obscurité quasi totale, le visage ravissant de cette jeune fille, lui rappela tout le chemin qu’ils avaient fait, depuis son arrivée.

Depuis qu’elle était là, tellement de choses avait changées dans ces deux vies liées par le hasard.
Il était le seul à pouvoir calmer ses angoisses tellement futiles aux yeux des autres, mais combien bouleversantes pour elle. En récompense elle lui adressait de légères preuves de confiance , un sourire sans fondements, une caresse, toutes ces petites choses qui signifiaient pourtant d’énormes changements dans cette personnalité troublée .

Maintenant, il devait tout anéantir par une simple phrase. Quelle douleur, le saisit, lorsqu’il se rappela le but de sa visite.

Réprimant ses larmes, il prit son courage à deux mains, et ne voyant aucune autres alternatives, caressa doucement la joue de l’endormie. Il se devait d’être fort, elle avait besoin de lui, besoin de savoir qu’il veillait sur elle, qu’il serait toujours là .....infaillible ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shery
Gamine... (?) (Tic et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1178
Age : 32
Jeu : Sarwyen
Race : Descendante du singe
Classe : Pie
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Plouf, plouf ca ne sera pas toi...   Lun 30 Juil - 13:40

Habituée à ce genre de réveil, la petite ouvrit les yeux et éclaira la chambre d’un de ces sourires unique et pourtant si quotidien pour les gens à l’extérieur de ces murs.

Le coeur de l’homme se remplit d’une telle tendresse qu’il en oublia tout le reste. Qu’importe le futur proche, trop proche, elle était là et elle souriait, heureuse de le voir.

Le regard encore rêveur de la jeune fille descendit doucement, confiant, vers les mains de l’homme. Elles étaient vides !

La petite tressaillit, avait-elle fait quelque chose de mal ? Pourtant elle les avait bu, ces horribles gouttes, alors peut-être ne l’aimait-il plus !
Elle s’assit en tailleur dans le coin de son lit, et mettant son visage entre ses mains, elle sanglota. Comment avait t-elle pu espérer autre chose après l’avoir vu entrer dans la chambre de l’autre qui venant d’arriver.

Son petit monde venait de tomber en ruine, et la seule personne y tenant un rôle important venait de lui infliger un coup terrible au cœur.

C’est avec des yeux humides et remplient de déception qu’elle fixa ce visage qui malgré tout lui était resté si doux.

- Cadeaux ?, répliqua t-elle d’une voix vacillante , en espérant être victime d’une mauvaise plaisanterie.

Si les mots sont des poignards celui-ci était une épée. L’information qu’il avait reçu il y a quelques minutes l’accabla tellement qu’il en oublia le plus important : son cadeau, ces petites sucreries qu’elle adorait tant. Cette chose banale qui est devenue LA clé ! clé de cette porte si longtemps close, celle de son esprit.

Ayant pris conscience de sa faute et ne pouvant plus subir ce regard accusateur, l’homme la prit dans ses bras et enfouit son visage dans ses cheveux soyeux, puis pleura.

La jeune fille peu habituée à de telles effusions de tendresse paniqua et se débattit.
L’homme prit peur, il ne fallait pas qu’elle retombe dans une de ces crises, accompagnées de hurlements incontrôlés. Il la lâcha, et lui recouvrit les lèvres d’une de ses mains.

-Non , chèrie ... il n’y aura plus de cadeaux ... Tu dois partir d’ici ..... fuir…, ta vie est le dernier cadeau, que je t’offre, dit-il péniblement.

Partir ? Les prunelles de la jeune fille s’écarquillèrent de terreur. Sortir d’ici, de cette chambre, de son refuge ? Non pas ça, surtout pas, elle prendrait toutes les gouttes de la Terre, même les rouges qui lui piquent la gorge , ne crierait plus jamais, ne voudrait plus de ces cadeaux, tout elle ferait … tout pour ne pas sortir d’ici.

Ne se contrôlant plus, elle se recouvra entièrement de ses draps et, tremblante, se mise à se balancer sur elle même, dans un infini va et viens.

-Non, non, non, non, NON…
Elle cria … des pas se firent de suite entendre dans le couloir … il fallait agir vite, très vite. L’homme la pris dans ses bras, cette fois sous le choc, la jeune fille ne se débattit pas. De continuels « non » sortaient d’en dessous des draps, pendant que l’homme courait .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shery
Gamine... (?) (Tic et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1178
Age : 32
Jeu : Sarwyen
Race : Descendante du singe
Classe : Pie
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Plouf, plouf ca ne sera pas toi...   Lun 30 Juil - 13:41

Sous ce bouclier blanc , l’esprit de la jeune fille accabler par le malheur dans lequel il venait de se trouver , se laissa sombrer dans une sorte de léthargie apaisante . La jeune fille appuya sa tête contre la poitrine de l’homme et rythmée par les battements de coeur de celui-ci elle se mit à compter les étoiles qui décoraient sa robe de chambre .

Une étoile , deux étoiles , trois étoiles .

Le souffle frai qui transperça le drap lorsque l’homme sortit du bâtiment , la laissa de marbre .

Cinq étoiles , six étoiles , sept étoiles .

Arrivé au milieu du petit bois qui entourait l’asile , l’homme déposa doucement la jeune fille à terre . Intriguée par ce geste , elle arrêta de compter , et d’une main fit glisser le draps de sa tête .

Ses pupilles se rétractèrent agresser par la lumière froide de la lune . Mais pourquoi l’avait-il sortit dehors ? paniquée elle regarda tout autour d’elle en espérant retrouver son chemin , rien . Un sanglot jaillit de sa gorge contractée par la peur .

L’homme brun s’effondra devant ce spectacle , la jeune fille ne le regardait plus , inconsciemment elle l’ignorait , son esprit l’avait rejeté comme la cause de toute cette douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shery
Gamine... (?) (Tic et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1178
Age : 32
Jeu : Sarwyen
Race : Descendante du singe
Classe : Pie
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Plouf, plouf ca ne sera pas toi...   Lun 30 Juil - 13:41

En quelques minutes à peine il avait réussit a lui enlever la confiance qu’elle avait mis si longtemps a lui offrir . Lui sur qui reposait ces espérances , sur qui s'arrétait sa vue si souvent égarée , lui ... il venait de la trahir . Il prit la main de la jeune fille et l’approcha de sa joue ,

Tu vois moi aussi je pleure ...... n’ai pas peur s’il te plait .

Sentant la chaleur des larmes de l’homme sur sa main , la jeune fille le regarda un instant et pour la surprise de tout le monde .... sourit , pris la main de l’homme et essuya ses larmes avec .

Moi je pleure plus .

L’homme , habituait à ces comportements lunatiques , n’essaya même pas de comprendre ce qui venait de se passer dans cet esprit perturbée . Espérant que ce sourire était une permission , il prit la jeune fille dans ses bras et tout en la serrant tendrement il se força a tout lui avouer .

Chérie , tu dois partir maintenant , partir d’ici et ne jamais revenir .

L’esprit humain a toujours cette fâcheuse tendance de plier la réalitée de façon a la rendre plus acceptable pour le coeur . Bientôt une pensée d’espérance cria du fin fond de son esprit , un pale sourire se dessina sur lèvres blêmit de la jeune fille .

D’accord on va ou ?

L’homme resta sans paroles devant cette question , comment lui faire comprendre qu’il allait l’abandonner , la laissait toute seule et passer toute sa vie a le regretter en espérant qu’elle ai survécue .

Non ...... tu dois partir toute seule ..... sans moi

L’homme jetta un regard plein de pardon sur la jeune fille et resta pétrifié ,
ces yeux , ces yeux qu’il n’avait vu qu’une fois et qu’il espérait de tout coeur ne plus jamais revoir , elle les avait à nouveau .
Cette détresse venant du plus profond de son coeur qui se déversait dans ces larmes sans toutefois diminuer . Cet appel au secours qu’elle lui hurlait au visage en restant muette , comme le jour de son arriver lorsqu’elle le vit pour la première fois dans le couloir B .

Pourquoi l’avait elle choisit il ne le saura jamais , elle non plus d’ailleurs , ça devait être tout simplement l’une de ces coïncidences qu’on a tendance à appeler main de Dieu .

Ses yeux ... ils étaient redevenus comme au premier jour . Elle avait succomber , toutes ces années de travail venaient de disparaitre en une seconde .

Ne pouvant supporter cette image plus longtemps l’homme se leva et repoussa délicatement la jeune fille en espérant la faire partir . Elle resta sur place sans bouger . Qu’allait elle faire , personne ne pouvait le deviner .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shery
Gamine... (?) (Tic et...
avatar

Féminin Nombre de messages : 1178
Age : 32
Jeu : Sarwyen
Race : Descendante du singe
Classe : Pie
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Plouf, plouf ca ne sera pas toi...   Lun 30 Juil - 13:41

L’esprit avait compris dès le début , mais le coeur ne voulait rien entendre , jusqu’à maintenant .

Le regard de la victime devint le regard du plus cruel des accusateurs . Les yeux de la jeune fille se ternirent , les larmes séchèrent . Maintenant c’était un être froid qui faisait face à l’infirmier , plus rien ne comptait il l’avait abandonné .

L’homme poussait jusqu’aux limites , lui cria qu’il la détestait et qu’elle devait partir . Aucune réaction même pas un mouvement de cils . Elle resta la sans mouvements , comme morte . L’homme contempla ce visage si éloquent dans son immobilité , il savait que bientôt quelqu’un arriverait , mais il ne pouvait la laisser ici de peur qu’elle ne retrouve le chemin et revienne a l’hôpital .

Au loin les cris des autres infirmier se rapprochaient dangereusement .

Plus qu’une chose lui rester à faire , il savait qu’après cela la petite le rayerait complètement de son coeur ,.... mais elle vivrait .

Très vite comme pour faire croire au monde entier que rien de tout ceci n'avait eu lieu , il la gifla . Une douleur plus aiguë que tout ce qu’il avait connu jusqu’à alors lui transperça le coeur .

Un tremblement convulsif agita les membres de la jeune fille , ses genoux lui désobéirent et elle s’affaissa sous son propre poids . Deux grosses larmes brulantes roulèrent sur ses joues devenues livides .

C’était un spectacle effrayant que la pâleur de ce visage , que ces yeux noyées d’humidité qui venaient d’abandonner toute espérances de trouver quelconque secours .

***

Le noir complet puis l’humiditee de la terre qui s’attaque au tissue decoree d’etoiles ... une petite fille dans le coin d’une chambre vide et cette chanson venant du nulle part qui résonne au rythme des battements du jeune coeur .

Ainsi font , font , font les petites marionnettes , ainsi font, font , font un petit tour et puis s’en vont .


Cherie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plouf, plouf ca ne sera pas toi...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plouf, plouf ca ne sera pas toi...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Plouf
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
» Gobelins ou Gnoblars
» Plus dure sera la chute.
» Qui sera le survivant 2 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: Epoque Med/FAN (moyen age) :: Les Faubourgs :: Chambre de Shéry&Arlequin-
Sauter vers: