[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Angoisse d'Outre-Tombe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drenegan
novice
avatar

Masculin Nombre de messages : 2
Age : 36
Jeu : Le Corbeau
Race : Humain Mort-Vivant
Classe : Danseur
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Angoisse d'Outre-Tombe   Dim 22 Juil - 12:49

Mon poing se resserre sur la terre meuble. Ma joue meurtrie par les graviers s'éveille lentement. Je ressens un terrible vide dans mon propre corps, comme si mes vicères m'avaient été enlevées durant un long sommeil. Un sommeil si long que je ne me rappels que de quelques éléments d'une vie passée.

Mes yeux se fixent sur cette alliance ciselée. Je me souviens de son visage.

Autours de moi, la brume des songes et les marais de la mélancolie. Le ciel est sombre, juste au dessus de ma tête. Je ferme mon autre poing et ramasse mon corps sur mes épaules pour tenter de me relever. Mes muscles engourdis peinent un moment, je serre les dents, je décolle avec difficulté du sol.

Je suis droit, la tête penchée en avant. Je fixe ma main, je fixe cette alliance. Je recherche tous les souvenirs qui y sont associés, je vois son visage dans le miroir tout prêt de moi.

Je ferme les yeux et je sens ses mains se plaquer sur mon torse, je sens son menton se poser sur mon épaule, je vois son sourire, elle est presque nue, je réponds à son sourire. Lorsqu'elle plaque sa tête contre ma tempe mon coeur se serre et je réouvre les yeux. Je fixe le décors droit devant moi, je fixe cet univers mélancolique qui me donne la tourmente.

Je la vois au loin qui s'échappe avec le vent. Elle porte une chemise de nuit blanche, sa peau est pâle. J'ai juste le temps de croiser son regard, un regard d'acier sous une chevelure de feu. Elle passe et s'enfuit au travers des arbres morts à l'écorce noire. Je ne bouge pas, j'écoute le bruit de ses pas dans l'eau croupie des marais. J'ai vu ses chevilles nues et son expression de tristesse.

Mon coeur ne bat plus, je ne respire plus.

Le ciel se révèle au dessus de moi, la clarté perce l'obscurité, des flocons de gaieté tombent de plus en plus nombreux. J'écarte les bras en souriant et je profite de leurs caresses sur mes mains. Les nuages blanchissent à vue d'oeil, les arbres fleurissent, le sol verdit sous mes pieds. Je suis projeté dans une vision que je ne contrôle pas.

La mer est plate et il fait froid, elle pose sa tête contre mon épaule et me sourit. Le plus beau sourire que je n'ai jamais vu. Le soleil se lève et découvre nos corps enlassés. La chaleur de mon corps réchauffe sa peau, la chaleur de ses baisers réchauffe mon coeur.

Le voile blanc suspendu au plafond me donne le tournis. Je respire son soufle et son odeur. Mes hanches vont et viennent, mes lèvres parcourent ses courbes.

La vallée s'étend devant nous, une bouteille d'alcool sur la table, deux verres à moitié plein. Et le silence.

Le plancher craque.

Son visage, ses courbes, son sourire. Ce sentiment de toucher le ciel du bout du doigt. Elle m'a délivré et s'adonne à la danse devant moi. Elle est tellement belle. Mes mains se joignent sur les siennes et je les embrasse. Je voudrais me mettre à genoux devant cet ange venu du plus haut des cieux. Ma tourmente disparait peu à peu, mon esprit plus noir que l'onyx se disperse.

Lorsque je m'éveille le sol est sombre et les brumes du chagrin m'enveloppent. L'ai-je vraiment vu ? Ai-je tout simplement rêvé ou suis-je un mort en peine qui recherche la libération ?

Mon ventre se contracte, je ne voulais vivre sans elle.

Viens me chercher dans les ténèbres. Je suis là, je t'attends au fond des marais allongé sur le ventre. Disperse les nuages et ordonne au ciel de faire tomber ses flocons blancs. Pose ta tête contre mon dos et réveille moi si je suis parti loin d'ici. Dépose tes lèvres sur les miennes et redonne moi la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
novice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1
Age : 77
Jeu : Aucun
Race : Qui sait?
Classe : Ca se voit, non?
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Angoisse d'Outre-Tombe   Mar 24 Juil - 19:43

Une larme s'échappe du coin de mon œil, roule sur ma joue,
dévale la pente de mon menton, puis se détache de ma peau pour tomber sur la sienne
et ruisseler sur son visage en un sillon salin.

Je suis là…

Une main légère et pâle se pose sur son épaule, petite chose
fragile et pitoyable, et pourtant. Ma main sur son épaule, dernier garde-fou
avant la folie, tremblante et palpitante.

Je voudrais hurler, crier de le voir souffrir, déchirer sa
douleur, mais mes doigts passent au travers de la tristesse et ne parviennent à
l'écarter de son visage. Ivre d'impuissance, je jette mes bras autour de son
cou, la tête appuyée sur la base de sa nuque, je me laisse pendre comme une
corde brisée, comme un lien inutile. Je le serre, encore, jusqu'à l'étrangler.

Sens-moi… Je suis là…

Ferme les yeux et regarde-moi enfin…

Je me laisse glisser face à lui, mais son regard est tourné
vers ailleurs. Je me blottis, plante mes ongles dans sa peau, griffe jusqu'au
sang ce corps qui m'appelle et me rejette.


Laisse-moi t'aider… laisse-moi… t'aimer…

Ma main glisse sur ta peau, laissant des sillons rougeâtres
que je suis la seule à voir, tes flancs, tes côtes, ton dos, ton épaule, ton
torse, ton bras, je dessine une carte au trésor que nul ne peut voir.

Mes doigts trouvent les tiens et les enlacent fermement. Un léger
tintement raisonne dans l'air, quand l'anneau rencontre l'anneau.

Jamais…jamais…jamais…toujours!

Je serre ta main jusqu'à en faire blanchir ma peau.

Sens-moi près de toi… Entends-moi…

Je tremble… de peur, de froid, d'angoisse. Je ferme les yeux
et je te vois sourire, mais l'instant d'après, ton poing se serre et s'enfonce
dans la pierre. Je tremble pour toi…

Mon corps se love un peu plus étroitement contre le sien, ma
tête se pose contre son épaule. Mes lèvres frôlent sa peau en un baiser furtif.

Je chuchote et mon souffle fait naître sur sa peau un
frisson discret.

Je suis là… Je suis tienne… Je prendrais ta douleur… quitte
à en mourir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drenegan
novice
avatar

Masculin Nombre de messages : 2
Age : 36
Jeu : Le Corbeau
Race : Humain Mort-Vivant
Classe : Danseur
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Angoisse d'Outre-Tombe   Mar 24 Juil - 21:46

Un larme coule sur ma joue mais ce n'est pas la mienne. Mon corps est froid, tellement froid. Je ne suis plus de ce monde, je me sens disparaître et laisser tout ce que j'aimais en cet univers. Je revois ses yeux, son sourire, cette bouche si belle qui appelait aux baisers.

Alors que je sens mon âme même s'élever au dessus de mon corps, une main vient se poser sur mon épaule et l'empêche de s'enfuir. La chaleur s'infiltre dans mes muscles à nouveau, je ressens sa force, son envie de me donner par delà la déraison. Je ne perçois que l'amour d'une Louve pour son Loup, un amour animal, un amour primal et instinctif. Ce lien qui me retient ne me retient pas à ce monde. Ce lien me lie à elle pour l'éternité, elle ne me laisse pas partir, elle n'abandonnera jamais.

Je perçois les battement de mon coeur, à moins que ce ne soit les siens.

Ce sont les notre, c'est le notre, notre battement de coeur, deux moitiés mêlées qui raisonnent à l'unisson : "Je volerai ta souffrance".

Je t'entends, je resssens la douleur que tu supporte de toutes tes forces.

Je ne veux pas. Ce n'est pas à toi de prendre les coups, laisse moi souffrir pour toi. Laisse moi fendre l'univers à la recherche de la grâce et laisse moi te l'apporter sur un plateau de passion.

Elle lacère ma peau mais je n'arrive pas à me remettre. Plus bouleversé par sa réaction que par le mal dont j'ai souffert.

Ôh non, je ne te laisserai pas ainsi.

Un bond dans ma poitrine, une secousse dans mon corps, mes rouages se remettent en marche. Tu as entendu mon appels, j'entends ton appels. Je te sens tout prêt de moi.

Lorsque sa main rencontre la mienne mes yeux s'ouvrent, les siens sont fermés. Je l'observe sans plus bouger, des larmes d'envie de vivre coulent sur mes joues au milieu de ce brouillard de mélancolie. Mon visage s'adoucit, je lui sourit avec toute la tendresse que je ressens pour elle.

Je rassemble toutes mes forces et je ressers enfin mes doigts sur les siens.

Ma voix chuchotante laisse échapper une série simple de mots qui n'existeront à jamais que pour elle.




[Je suis là et va falloir faire avec, mes couilles sur le comptoire aux fous qui me suivront mais le délire va être coriace. Et ça va pas tarder. Aux armes.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Angoisse d'Outre-Tombe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angoisse d'Outre-Tombe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emissaire d'outre tombe des CV ?
» Une lettre simple, adressée a l'Etat Major de la Garde de Hurlevent.
» [Liste d'armée] Compte Vampire 2500pts
» Nouveaux CV
» Les nouveaux morts sortent d'outre tombe !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: Epoque contemporaine (Présent) :: Le Théâtre :: La loge des écrivains-
Sauter vers: