[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Vie Brûle...

Aller en bas 
AuteurMessage
Erohir
La main au ...
avatar

Masculin Nombre de messages : 1100
Age : 29
Jeu : Ithryn Luin
Race : Éveillé
Classe : Duc Noir
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: La Vie Brûle...   Mer 20 Juin - 3:13

Musique

Je suis mort tout à l'heure.
Une épée tachée par le sang gît à côté de moi.
Des morts autour de ma dépouille. Laissez moi vous raconter mon histoire.

Pleurs de douleurs, et pleurs de joie.
C'est là que je suis né, lors d'une nuit glaciale. Je n'ai encore rien fait, mais mes mains sont déjà pleines de sang.
J'ai quitté un endroit paisible, chaud et confortable... Pourquoi ?
Je trouve un lieu froid, et effrayant. Malgré tout je semble le bienvenu. Des ombres s'affairent autour de moi, dans un ballet étrange, emprunt de folie.
C'est là que j'ai commencé à lentement m'éteindre.
Les années sont passées, et je suis devenu ce que je devais devenir.
Le fils d'un notable de province, mais en réalité je ne suis qu'une ombre.
Un pâle reflet, un corps sans âme, un masque...

On me tire dans le sommeil. J'ai beau lutter, je ne parviens pas à résiter, ma bouche s'ouvre mais aucun son ne vient, je suis tout seul...
Des visages m'apparaissent. Une langue étrange, des plus charmantes m'appelle. Je ne l'ai jamais entendue, ni même cette voix... Et pourtant je la comprend.

- Viens à nous Fils du Dragon... Nous allons t'éveiller. N'aie crainte, rien ne sera demandé...

J'ouvre les yeux sur un monde à part.
Un temple magnifique, d'ivoire et d'argent, baigné par un lumière éblouissante. Des colonnes immenses qui semblent interminables, des gravures étranges, et huit portes massives...
Autour de moi sept femmes.
Je n'ose pas les regarder... Peur.
Mes yeux restent fixés sur le sol qui me renvoie l'image d'un homme.
Les cheveux noirs tombant sur les épaules, nu...

Cet homme c'est moi, qui a trop vite grandi.
C'est comme si tout ce que j'avais fait avant ce moment ne comptait pas.
J'ignore mon âge, j'ai même oublié mon nom.
Comme si elle avait pu lire en moi une voix s'élève.

- Approche mon tout beau, nous ne sommes là que pour tes plaisirs...

Hésitant, je lève les yeux sur la beauté elle même.
Elle est huit, et m'observe. Sourire et charmes déployés, elles m'attendent. Lentement j'approche, évitant leur regard.
Chacune d'elles trônent devant une porte.
Les voix s'élèvent tour à tour, et les visages se révèlent...

A ma gauche, une femme nébuleuse, effacée, l'air un peu morne, se tient affalée sur un trône. Elle semble baignée dans la brûme, et sa voix me berce et me plonge dans un certaine torpeur agréable.

- Avance toi, Fils de la Lune, et met toi à ton aise.



A ses côtés une autre présence féminine. Fierté, voilà le mot qui me vient quand je l'observe. Contrairement à sa voisine un peu effacée, sa présence est forte, elle se tient droite et fière, presque étouffante.
On la regardant j'ai l'impression de n'être rien, un cloporte qu'on écrase.

- Presse toi, Enfant du Soleil... Je suis là pour toi.



Je suis assailli, de part et d'autre, entouré par ces femmes... Si c'est ce qu'elles sont vraiment... Une autre voix, sucrée et douce... Son regard avide posé sur la grappe de raisin qu'elle dévore, elle dit :

- Approche toi Fils de l'Ogre, j'ai soif de découvrir...

Une voix envoûtante prend place... J'ai chaud tout à coup, un goutte de sueur descend le long de mon dos. Un poids sur la poitrine m'empêche de respirer normalement... Pour ne pas perdre tout contrôle je me mord la lèvre violemment.

- Fils du Feu... Viens donc nous réchauffer... Nous avons beaucoup de choses à te montrer...



Je me presse de détourner le regard de cette tentatrice brûlante avant de perdre la raison...
Sa voisine ne dit mot. Elle tend sa main vers moi, comme si la moindre parole lui coutaît trop.



Un regard furieux est posé sur moi.
Même sans le voir, je peux sentir cette présence écrasante.
Un femme, ou plutôt une force de l'âme.
Un ton agacé, et sec m'ordonne :

- Viens fils de l'orage... Vite.



J'avance de quelques pas, avant qu'une dernière voix m'interpele.
Je me retourne... Des yeux brillants de désir, une main invisible m'arrache un morceau de vie avant que je ne m'en rende compte.

- Je meurs d'envie de te découvrir, fils des étoiles...
Montre moi qui tu es...




J'approche un peu plus du trône vide face à moi.
Au milieu de toutes ses femmes, de cette tempête de l'esprit, je suis seul avec moi même.
Soudain, elles disparaissent... Laissant place à une nouvelle ombre, laissant me laissant la place.

[Hrp = C'est en quelque sorte l'histoire d'Erohir ^^' Je ne l'avais jamais écrite, et ce n'est pas encore la fin, donc à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Vie Brûle...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: La bibliothèque Ithryn Luin - Archives :: Ithryn Luin de toutes les couleurs :: Les inclassables :: La demeure d'Erohir-
Sauter vers: