[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Grimoire d'Aislin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aislin
Rousse aux jeux de vers
avatar

Féminin Nombre de messages : 973
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Le Grimoire d'Aislin   Ven 24 Nov - 20:34

Au plus sombre de la nuit,
C'est ainsi qu'elle fuit,



Sa plume virevolte,
Dans une danse folle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislin
Rousse aux jeux de vers
avatar

Féminin Nombre de messages : 973
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Le Grimoire d'Aislin   Ven 24 Nov - 20:42



La voleuse

Il s’aventure d’un pas feutré
De peur de vouloir s’égarer,
Sans jamais vouloir révéler,
Sur lui, le moindre secret.

La rose, cette drôle de coquine,
Jouant de sa chevelure rouquine,
De ces mots toujours le taquine,
Curieuse cette étrange gamine.

Etrange discours a son oreille sourde,
Sorte d’Ariane qu’on me dit lourde,
Mais une parole charmante, baume divin,
Les ramenant en discussion sans fin.

Je suis désolée si j’ai pu vous choquer
Mais je ne sais faire taire mes pensées,
Il est parfois difficile pour certain de le croire,
Nulles méchancetés en moi, il ne faut voir.

Je ne souhaitais, en rien vous froisser,
Je n’ai pas à vous dire votre destiné,
Voleuse je suis et a jamais resterais,
Méprisée et chassée, souvent, il est vrai.

Dans votre vie je ne fais que passer,
Je ne suis pas de celles qui peuvent rester,
Juste l’oiseau sur la branche posé,
Un instant par son chant ensorcelé.


Dernière édition par le Lun 8 Oct - 14:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislin
Rousse aux jeux de vers
avatar

Féminin Nombre de messages : 973
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Le Grimoire d'Aislin   Lun 27 Nov - 13:33

L'oiseau

Il vole invisible, de branche en forêt,
Pour eux son chant, est toujours prêt,
Dans le vent, sa course folle l’emporte,
Mais jamais pour lui, se referme la porte.

Chante petite muse
Chante pour eux

Ecoutant sans relâche ce que la bise apporte,
Larmes, cris, rires, les voix lui rapportent,
Il vole invisible dans le zéphire éclatant,
Par eux les secrets, toujours écoutant

Chante petite muse
Chante pour ceux

Qui, dans les campagnes et les cieux,
Venant découvrir dans vos yeux,
Dans vos cœurs, ces flammes éteintes
Rallumant pour eux, les clartés saintes

Chante petite muse
Chante cet adieu

Quand vient le soir, chante pour ceux,
Qui, le cœur apaiser ferme enfin les yeux,
Vole maintenant vers le soleil jaloux,
Invisible pour eux, à leur cœur si doux.

Pleure petite muse


Dernière édition par le Lun 8 Oct - 14:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislin
Rousse aux jeux de vers
avatar

Féminin Nombre de messages : 973
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Le Grimoire d'Aislin   Mar 31 Juil - 19:07

Etrangeté

Le vent doucement vient de s’apaiser,
Les oiseaux n’osent plus a cet instant chanter,
Le silence comme une feuille sur le sol posé,
Les rides du lac lentement viennent à s’effacer.

Sur ces berges un fantôme semble se dessiner,
Au témoin le voile garde ces traits dissimulés,
Mais ressent le silence que le spectre a imposé,
Il s’approche de l’onde et vient si agenouiller.

On distingue alors ces mains toutes décharnées
Que le vent d’un souffle pourrait briser,
Le témoin à cet instant s’arrête de respirer,
Vers lui le visage lentement vient de se tourner.

La main gracieuse, le voile semble attraper,
Révélant ce visage que le temps à ravagé,
Sur vous son regard, elle vient de poser,
Elle ne semble pas des berges vouloir bouger.

Vers elle maintenant vous vous avancez,
Vous discernez nettement son visage atrophié,
Prés d’elle sur le sol à ses coté, vous venez,
Dans ses yeux noirs vous y retrouvez le passé.

Elle se penche alors vers le miroir de pureté,
Son visage comme par magie vient se refléter,
Il n’est pas celui que vous semblez regarder,
Mais seulement ce que la vie semble lui laisser.

Dans quel miroir le soir voulez vous regarder ?
Celui de ce lac qui seul restitue la beauté ?
Ou celui de mon cœur sous les brumes cachés ?
Une larme des yeux noirs dans le lac est tombée.

Une si petite chose pouvait donc tout effacer,
Comme une flèche le cœur venant transpercer,
Le visage dans l’eau, c’est par magie volatilisée,
Ce spectre a-t-il pour vous réellement existé ?

Moi je l’ai sur cette berge rencontrée,
Un rêve qui me montrait une réalité,
Et les larmes sur mes joues ont coulé,
Dans le miroir je voulais tant regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aislin
Rousse aux jeux de vers
avatar

Féminin Nombre de messages : 973
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Le Grimoire d'Aislin   Lun 8 Oct - 14:54

Face à lui ...

Face à lui comment ne pas le laisser,
Dans ma chevelure ses mains jouer,
Le vent doux et chaud venant chahuter,
Autour de moi son voyage c’est arrêté.

L’immensité pour me voir il a traversé,
Chargé de ce cadeau précieux d’amitié,
Et sur moi ses larmes il vient à verser,
Arrosant mon âme si aride et desséchée.

Au loin il vient à pousser les nuages,
Moutons de plumes faisant ombrages,
Rompant leurs ventres emplit d’orage,
M’invitant aux vagues de ses naufrages.

Feu d’artifice à mes pieds en hommage,
Les rochers jouant de tous leurs courages,
Pour un spectacle et en donner davantage,
A ces enfants semblant pourtant si sages.

Mirages si blancs, d’albâtres ou d’ivoires,
Naissantes de l’immensité sur l’azur si noir,
Me hurlant ainsi l’honneur de leur victoire,
Laissant mon cœur vide sans aucune gloire.

Larme de pluie venant ainsi sur moi choir,
Inondant l’astre funeste de tout vos espoirs,
Vents mutins ne cherchant qu’à émouvoir,
Ranimant les vaillances, noyant les désespoir.

Annonciateur de vie aux calices des fleurs,
Laissant des diamants de rosée en pleur,
Annonçant le retour de l’oiseau enchanteur,
Vents taquins dans notre âme enfin vainqueur.

Vents et vagues aux croisés du ce chemin,
Destinée venant ainsi leurs prendre la main,
Colère des cieux annonciatrice de leur fin,
S’élançant vers vous tourbillonnante enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grimoire d'Aislin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grimoire d'Aislin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 21/11/2010, Le Grimoire du Warrior II
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Final Fantasy Tactics A2 : The Sealed Grimoire
» Un très vieux grimoire (Background d'Aeris)
» Grimoire 3, INSA Toulouse, 7&8 Mars 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: Epoque contemporaine (Présent) :: La place des Poètes :: Pérégrinations de troubadour-
Sauter vers: