[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première Destinée: Misheeru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Première Destinée: Misheeru   Jeu 29 Juin - 13:18

(Suite de Prélude à l'Aventure)

Le jeune Misheeru, désemparé, ayant perdu tous ses compagnons, ne savait que faire...
Où devait-il aller ? Que devait-il faire désormais ?
Il regarda le médaillon que lui avait confié l’ancien, mais ne trouva nulle réponse, nul réconfort...
Finalement, il se décida d’avancer, allant là où ses pas le porteraient...
Après une éternité, il sortit de la forêt... Et se retrouva nez à nez avec une dizaine d’homme lourdement armés... Un coup brutal survint et le heurta à la nuque, et il sombra dans l’inconscience...

À son réveil, j’avais les mains et les pieds prisonniers dans de lourdes et solides chaînes en métal...
A mes côtés se trouvait une très belle femme, d’environ une vingtaine d’année, assez fine et semblant très souple et dynamique. Elle aussi était pied et poing liés par les mêmes chaînes que moi, et nos chaînes étaient reliées.
Ses vêtements était fort particulier : Un pantalon rose translucide laissant voir ses dessous noirs et une chemise à manche courte, rose aussi, des perles dorées entourant ses manches, qui était ouverte, laissant apercevoir un soutien gorge des plus colorés. Elle portait des bracelets à ses poignets, et au dessus de ses pieds. A ses poignets se trouvaient aussi de très longs morceaux de tissus y étant attachés, virevoltant à chacun de ses mouvements de bras.
Autour de sa taille se trouvait une ceinture dorée avec des grelots y étant attachés, et à son cou se trouvait diverses parures, elles aussi dorée...
Ses long cheveux dorés descendaient jusqu’en bas de son dos, et ses grands et profond yeux bleus contrastaient agréablement avec sa peau d’une grande blancheur. Sus son front se trouvait un diadème doré où l’on pouvait voir en son sein une sphère bleue, un saphir apparemment.
A ses pieds se trouvaient des sandales, en cuir marron.

Elle me sourit et se pencha vers moi.

Bonjour jeune homme. Comment te nommes tu ? Pour ma part, tu peux m’appeler Mai No Yuuga.
Ca signifie Danse de Grâce ou Danse d’élégance dans une ancienne langue.


Je lui rendit son sourire et me présenta à mon tour...

Enchanté mademoiselle. Pour ma part, je m’appelle Misheeru. Et j’ignore ce que cela signifie, dis-je en plaisantant

Et ben, Misheeru, je pense que tu te demande où nous sommes, et que nous arrive t-il.
L’endroit où nous sommes, je ne saurais te le dire. Nous sommes dans des montagnes se trouvant au-delà d’une forêt, qui elle-même se trouvait à l’orée d’un village qui, semble t’il, a été attaqué il y a peu, on pouvait voir d’immenses fumées noires au loin.


Voyant mon regard sombre et inquiet, elle fit une courte pause et reprit.

Nous avons fait un campement pour la nuit. Nos ravisseurs, dit-elle en montrant de la tête les personnes nous ayant fait subir un tel traitement, sont des esclavagistes. Pour ma part, étant une danseuse, ils m’ont capturés pour me donner en spectacle dans chaque ville, et ne comptent nullement me vendre. Quand à toi, tu risques de subir un sort totalement autre.
A la prochaine ville, ils vont aller au marché noir, et te mettre aux enchères.
Etant donné que tu es un beau et robuste jeune homme, ils devraient tirer un bon prix de toi.
Si tu es obéissant, tu n’auras aucun souci, et tu pourrais être assez bien traité.


Hum... Et il n’y a pas moyen de s’échapper ?

Non, surtout pas ! Ils sont une douzaines, tous bien armés et étant de très bon combattants. De plus, si tu tentes de t’échapper, ils te le feront durement payer, et ils passeront leur colère sur le reste des esclaves qui pourraient être privés de nourriture. Et parmi eux, il y a un magicien sachant bien manier les éléments...

Je vois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Première Destinée: Misheeru   Lun 3 Juil - 12:36

Après quelque temps de réflexion, j’eus une idée...

Bon... Et ben... Admettons que je parvienne à me libérer, et à vaincre nos gardiens. Est-ce que toi et les esclaves pourraient vous enfuir ?

Tu n’y penses pas! Personne n’a jamais réussit à s’enfuir...

Mouais... Et ben, je serais le premier...

Après avoir rapproché mes bras l’un de l’autre, j’ai enlevé mes gants en cuir noir...
Là, j’avisais une des chaînes nous faisant prisonnier, à un endroit me semblant assez robuste.

Mai No Yuuga s’aperçut alors de la gemme se trouvant dans le dos de ma main droite et fut stupéfaite, ça se lisait sur son visage.

Je commençait alors à frapper la chaîne avec le dos de ma main, espérant causer une fêlure à l’exsphère, et pouvoir par la suite récupérer une autre personnalité, qui, je l’espérais, pourrait nous permettre de nous libérer. C’était un pari hasardeux, mais s’il réussissait, et donc si je parvenais à devenir une des personnes que mes rêves me montraient, on serait libre...
Bien entendu, il fallait qu’une simple fêlure sur l’exsphère parvienne à lever le sceau, ne serais-ce que partiellement.

Soudain, un des gardes, ayant semble t-il entendu le bruit que je faisais en frappant de toutes mes forces, leva son arme, un gourdin en fer, relativement épais, pour me punir de ce qu’il pensait être une tentative de briser les chaînes...
A ce moment là, tout se passa au ralenti. L’exsphère, qui était toujours intact malgré la quantité de coup donné ainsi que la force de ses coups, se mit légèrement à briller, quand dans un instinct de protection, je mis ma main au dessus de ma tête pour parer le coup, et que l’exsphère reçut l’impact.

Mai No Yuuga cria de frayeur voyant mon sort, mais néanmoins, je ne ressentais aucune douleur, comme si l’exsphère avait absorbé tout le coup.
J’entendis un léger craquement, néanmoins, et un éclat de pierre tomba à mes pieds, l’exsphère venait, sous la force de l’impact, combiné aux coups que j’avais donnés qui avaient grandement diminué sa résistance, de se fêler...
Là, le garde frappa à nouveau, mais me toucha à la tête, ce qui me fit sombrer dans les ténèbres...

Quelques instants plus tard, pour la plus grande stupeur du garde et de la danseuse, je me relevais à nouveau... Mais, même si j’assistais aux événements, mon corps était habité par le mage-guerrier Sun Hunter.
Ce dernier fit un mouvement rapide des mains et les chaînes se brisèrent. Puis, il toucha simplement les chaînes entravant mes pieds et elles se mirent à fondre, comme sous l’effet d’une immense chaleur. Il fit subir les mêmes effets aux bracelets retenant mes mains et mes pieds pour ne plus avoir de traces des entraves...

La brute ne revenait pas de ce qui était en train de se produire sous ses yeux. Après que je me sois relevé, néanmoins, elle se mit à hurler et frappa de toutes ses forces vers ma tête. Mais son gourdin fut stoppé net par une sorte de barrière, provoquée par le vent.
Sun Hunter frappa alors, de la paume de sa main, le garde à la poitrine, qui fut projeté avec une violence inouïe en arrière avant d’atterrir dans le feu de camps, empalé sur la broche qui leur avait servit à cuire la viande que nos gardes avaient dévorés, et qui gisaient encore dans le feu...

Les gardes commençaient à rassembler leurs armes, réalisant ce qui se passait.
Sun Hunter, néanmoins, ne semblait pas désireux de se laisser avoir... Il entonna alors une douce mélopée... Durant laquelle une brume noire et une brume dorée apparurent autour de lui, enveloppant son corps...

La lumière appelles les ténèbres.
Les ténèbres appellent la lumière.
Le bien, le mal.
Deux âmes opposées, mais néanmoins reliées.
Tout est un et un est tout.
Par les préceptes sacrés du Ying et du Yang, par le pouvoir qui est le mien, j’ordonne que le sceau soit levé!
Que les ténèbres se lèvent et engloutissent mes ennemis dans une souffrance infinie.
Que nulle pitié ne leur soit accordée.
La lumière appelle les ténèbres, et les ténèbres appellent la lumière.
Viens, Dark ! Surgit et répands la souffrance parmi mes ennemis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Première Destinée: Misheeru   Mar 4 Juil - 1:31

Les brumes se dissipèrent soudainement. Une pression et une terreur impalpable semblait avoir enveloppée tout le campement, et mon âme, elle aussi, était effrayée au donc d’elle-même par cette aura, même si elle provenait de mon propre corps, qui s’était grandement modifié.

En effet, deux grandes ailes noires surgissait de mon dos, des ailes faisant penser à celles des chauves souris, et chacune était terminée par une sorte de griffe. Mon visage était devenu sombre, avec des yeux de couleur rouge sang, des canines plus longues et effilées, des tatouages brillant d’une lueur sombre décorant mon visage, et mes bras. Mes cheveux étaient devenus très noirs, et descendaient jusqu’en bas de mon dos.
Mes habits, eux même, avaient changés. J’étais désormais vêtu d’une longue cape en cuir noire, dont l’intérieur était de couleur rouge sang. Une chemise sans manche, ouverte, et tout aussi noire que mes cheveux, ainsi qu’un pantalon noir tombant sur des chaussures en cuir noires elles aussi complétaient mon style vestimentaire.
Ma main droite tenait une rapière, dont la lame noire semblait attirer et éclipser toute lumière environnante, et le rubis de couleur ressemblant à un œil brillait d’une lueur malsaine, et semblait battre, comme si la rapière était vivante...

Une voix rauque et malsaine sortit alors de mes lèvres, et s’adressa à la rapière...

Ryuuketsu... Je sens combien tu es pressée de boire... Mais ne t’inquiètes pas... Tes souhaits vont très bientôt être satisfaits...

S’adressant alors aux soldats, il dit :

Et alors ? Vous ne venez pas ? Je vous attends moi, et Ryuuketsu à soif ! A oui, pour info...
Je suis Ankoku, plus connu sous le nom de Dark, démon vampire... Si vous ne venez pas à moi... C’est moi qui viendrais à vous !


A peine a-t-il eu finit de parler qu’il disparut de regard de tous, et réapparut une fraction de seconde après devant un garde, la lame de sa rapière enfoncée dans le cœur de celui-ci... Le sang qui s’écoulait était absorbé par la lame qui brillait de plaisir, alors que le corps se desséchait à vue d’œil avant de tomber au sol, inerte et rigide, la lame retirait de son corps.

Tremblant d’effroi, mais réalisant qu’ils devraient se battre si ils voulaient avoir une chance de rester en vie, les gardes sortirent leurs armes et s’élancèrent sur Ankoku.
Ce dernier para de la main gauche les épées de deux des gardes avant de briser leurs lames en bougeant légèrement la main, tandis que sa rapière ôtait la vie de deux autres gardes en une fraction de seconde, après les avoir proprement décapités. Dark planta alors sa rapière dans le sol, à l’endroit où le sang de ces deux nouveaux cadavres se rejoignait, et très vite, Ryuuketsu se mit à nouveau à absorber le liquide rouge et à briller de plaisir.

Sa main libérée tendit alors son doigt vers les deux gardes privés de leurs armes, et une légère lueur brilla au bout de celui-ci. Une fraction de seconde plus tard, un rayon de lumière frappait les deux victimes, alors que Dark s’élançait à main nue vers les 4 gardes arrivant, épées, haches, hallebardes à la mains.

Les deux gardes victimes du rayon subissaient un sort peu enviable, comme l’indiquaient leurs hurlements de douleur. Leur peau commençait à fondre sous la chaleur intense dégagée par le rayon. Dans leurs veines, le sang bouillait, des bulles explosant, causant des lésions aux veines. Peu de temps après, la peau avait totalement fondue et les muscles subissaient à leur tours le même sorts et un liquide rouge et un peu bleuté s’écoulait pour rejoindre au sol une flaque visqueuse d’un rose écœurant.. Une fois que ces derniers eurent fondus, ce furent au tour des veines et artères, qui fondirent encore plus vite, le sang ayant déjà causé de nombreuses lésions à ses dernières. Puis, peu après, ce fut au tour des os, qui tombèrent en cendre, alors que le cerveau coulait, liquide répugnant et grisâtre.

Tout fut finit en quelques minutes, les cris s’étaient tus après que les muscles aient fondus, et que la langue et les cordes vocales eurent subis le même sort. Il ne restait au sol plus que deux immondes flaques visqueuses, mélangeant du rouge sang, du rose couleur chair, du bleu, du gris, avec quelques monceaux d’os n’ayant pas été réduit en cendre. On pouvait apercevoir un œil flottant à la surface qui n’avait pas explosé, contrairement aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Première Destinée: Misheeru   Mar 4 Juil - 17:38

Les poings de Dark étaient entourés d’une lueur ténébreuses, et il s’écria :
Par la puissance des ténèbres occultes! Satanicus Poccus ! Avant de frapper.
Le choc résultant de son coup, en heurtant le premier ennemi, le pulvérisa. La décharge d’énergie trancha en deux les gardes à sa droite. Le dernier leva haut son épée avant que le pied de Dark vienne le cueillir au menton avec une vitesse et une force surprenante, et qu’un sinistre craquement survienne. La nouvelle victime s’écroula alors lourdement, sa boîte crânienne réduite en miettes avec ce seul coup, et sans aucune trace visible autre que la marque rouge indiquant l’endroit où le coup de pied fatal avait été donné.

Les trois gardes restant commencèrent à paniquer et s’enfuirent. Dark, ne voulant les laisser filer, mis la main au sol et murmura une incantation dans une langue obscure.
Le sol se mit alors à vibrer, et de fines stalagmites surgirent brutalement du sol et perforèrent de toutes part les fuyards.

Un rictus décora alors le visage de Dark. Il récupéra sa rapière qui avait finit de se restaurer.
La pleine lune éclaira la scène du massacre, et un Dark riant d’une manière effrayante.
Il prit un trousseau de clé, gisant au sol, et l’envoya aux pieds d’une Mai No Yuuga pétrifiée d’horreur devant les événements s’étant déroulés sous ses yeux...
Soudain, une boule de feu frappa Dark de plein fouet au visage.
Cette dernière renforça le rictus de réjouissance d’Ankoku et accru la lueur malsaine de ses yeux remplit d’une folie meurtrière.
Il regarda le sorcier ayant lancé ce sort, ce dernier s’aperçut que Dark n’avait nulle trace de son attaque.
Il se prépara alors à incanter un sort encore plus puissant, mais Dark réagit avant.
Il le fixa dans les yeux, et soudain, le sorcier se prit la tête dans ses mains avant d’hurler de terreur. Il tomba sur les genoux, tout en continuant d’hurler... L’horreur se lisait dans ses yeux, mais nul ne savait ce qu’il voyait...
Au bout d’une minute, sa voix se tût.

La voix malsaine et rauque de Dark rompit le silence...

Jagan... Alors... Le cauchemar t’a plus ? dit-il en ricanant...

La seconde suivante, les griffes de ses ailes levait au dessus de la tête de Dark le corps transpercé par les griffes du sorcier agonisant, aspirant la moindre goutte de sang dans une lueur ténébreuse malsaine. Une fois que ce fut finit, le cadavre alla rejoindre la terre.

Dark, rompit une dernière fois le silence...

Comme Sun, je n’aime pas les esclavagistes... Mais... Au moins, vous m’avez permis de me détendre un peu dans ce petit jeu sans aucun danger... Maintenant... Que vos âmes ailles reposer en enfers à jamais...

Puis, soudainement, une vive lueur surgit de nulle part, et l’instant d’après, il n’y avait plus aucune trace d’Ankoku, ou de Ryuuketsu, j’étais redevenu Sun Hunter...
La seule trace visible de Dark était les marques du massacre qu’il avait effectué...
Soudain, l’exsphère se mit à briller, et Misheeru reprit le contrôle de son corps...

Il se dirigea vers Mai No Yuuga, toujours pétrifiée et tremblante devant la scène qui s’était passée devant elle, et lui enleva ses mains grâce aux clés traînant à ses pieds.
Puis, il fit le tour des prisonniers et les détacha à leur tour, avant de retourner auprès de la danseuse.
Il se pencha vers elle et gentiment, dit :

Mai... C’est finit... Tu vas bien?

Elle reprit soudainement conscience et me regarda, les yeux toujours emplis de frayeur.
Elle me demanda des explications sur tout ce qui s’était produit.
Je lui expliquais que j’avais un étrange pouvoir, que je détaillais, que j’avais parié sur l’espoir qu’une personne suffisamment puissante apparaîtrait si l’exsphère était fissurée et pourrait nous permettre de nous enfuir...
Après de longues explications, la peur l’avait quittée. Elle me regarda, les yeux emplis de compassion.

Ca doit être terrible de disposer d’un tel pouvoir et de ne pouvoir qu’assister au faits, impuissants... Mais... Si le sceau est fissuré, ça veut dire que tu peux te refaire posséder n’importe quand ?

Je l’ignores... Je ne savais même pas si mon idée allait réussir quand j’ai commencé à tenter de fissurer l’exsphère...

Soudain, une voix calme et posée, féminine retentit derrière nous...

Même si le sceau est fissuré, il n’est pas dit qu’il ne fonctionne plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Première Destinée: Misheeru   Jeu 6 Juil - 2:51

J’ai alors sursauté et me suit rapidement retourné. Je vis alors une dame fort âgée, qui malgré son évidente vieillesse semblait pourtant pleine de vitalité. Une longue robe noire lui recouvrait tout le corps, et semblait onduler comme si il était animé d’une vie propre.
En regardant plus attentivement, on pouvait voir des éclats lumineux briller, comme si la voûte céleste s’était incarnée en une majestueuse robe.
Je ne distinguais que fort mal ses traits, dissimulés dans les ténèbres, et distinguait d’ailleurs que deux perles noires briller d’une profonde sagesse.

Qui êtes vous ? Demandais-je alors.

Mon nom n’a que peu d’importance. Viens avec moi... Je dois te parler et te guider.

Regardant la danseuse, je lui souris tristement, et nous nous sommes alors séparé rapidement, espérant que sa route ne verrait plus d’embûches.
J’espérais la revoir, mais au fond de moi, je me disais que rien n’était moins sur.

Après avoir suivit la vielle dame, durant plusieurs dizaines de minutes, avec un profond silence se mêlant aux ténèbres de la montagne, elle rompit le silence.

Jeune Misheeru. Ecoute attentivement mes paroles.... Pour commencer, saches que je suis une simple voyante.

Au fond de moi, je sentais que ce n’était pas le cas... Que ce n’était pas qu’une simple voyante, mais je me n’ai rien dit et l’ai laissé parler.

Mes pas m’ont emmenés vers toi, pour que je puisse te guider. Mais avant tout...

Elle prononça une formule et l’exsphère se mit à briller. La fêlure se résorba et le cristal retrouva toute son intégrité.

Voilà une chose de faites. Maintenant, je sais que tu souhaites au fond de toi en savoir plus sur tes pouvoirs, que tu as soif d’aventure, et que tu souhaites avoir des capacités suffisantes pour pouvoir aider les autres sans te reposer sur tes pouvoirs...
Tout cela t’est possible. A la sortie des montagnes, tu verras au loin un port. Tu te dirigeras vers ce dernier.
Une fois que tu y seras parvenu, tu iras dans le seul bateau se préparant à partir.
Tu donneras 100 gopis au capitaine du navire, et il te mènera vers une destination que je ne peux te révéler. Lui-même ne peut savoir où tu arriveras, donc ce n’est point la peine de poser d’inopportunes questions.
Une fois sur les terres où tu arriveras, tu devras, si tu souhaites toujours pouvoir aider les autres et assouvir ta soif d’aventure, devenir ce qu’on appelles un Acolyte, pour après devenir un Moine-Guerrier. Les Moines-Guerriers peuvent soigner autrui, disposent d’une puissance magique assez considérable, et sont fort puissant au corps à corps, se battant à main nues.
Maintenant, tu décideras toi-même une fois arrivé là bas, mais à l’heure actuelle, c’est la voie qui t’est le plus facilement accessible.

En ces terres, tu te feras une nouvelle vie. Tu pourras y trouver des réponses sur tes pouvoirs, très certainement. Tes amis pourraient avoir leur pas les amenant en ces terres.
Néanmoins, tu auras une tache de grande importance qui te sera confiée. A toi de voir si tu accepteras la mission, ou que tu la refuses.

Enfin, concernant tes pouvoirs. Ce n’est pas la fêlure qui a permis au sceau d’avoir sa puissance dissipée. Où, du moins, pas seulement. Tu souhaitais de tout ton corps, de toute ton âme, faire venir une autre personne pour vous permettre de vous enfuir. Tu voulais protéger et aider la danseuse, et les autres prisonniers, même si tu ne le disais pas.
Bien sur, en provoquant la fêlure, le sceau s’est affaiblit. Mais, c’est la force de ton âme qui a invoquée le dénommé Sun Hunter. Qui lui-même a fait apparaître le surpuissant démon vampire Ankoku. Pour info, Ankoku signifies Ténèbres, dans une antique langue.
Et il se trouve que les ténèbres sont son pouvoir, son élément. Ou plus précisément, le soleil noir... Le Soleil est le symbole de la lumière, du bien... Son opposé, le Soleil Noir, est sa parfaite antithèse. Sa rapière, Ryuuketsu, elle, signifie dans la même langue Assoiffée de Sang.
C’est une rapière démoniaque dotée d’une vie propre, qui peut changer de forme si le besoin s’en fait ressentir.
Je pense t’avoir tout dit. Prend ces quelques objets.


Elle me remis alors une dague, et 600 gopis.
Je l’ai alors grandement remerciée.
Je me suis soudain rendu compte que notre marche et ses révélations avaient durée plusieurs heures, le jour venait de se lever et on avait franchit les montagnes.
Je voyais au loin le port dont elle m’avait parlée.
Me retournant pour la remercier de nouveau, je me suis rendu compte qu’elle n’était plus là. Il n’y avait aucunes traces d’elle.
Je me suis alors dirigé vers le port. Je sentis le souffle du vent me souffler doucement au visage, annonçant le début de mon aventure.

J’espérais que mes amis et ma famille allaient bien. J’entendis très vaguement une voix, venant de nulle part et de partout à la fois, le bruissement de l’herbe, le souffle du vent, la terre elle-même semblait émettre une voix féminine... Qui me disait les mots suivant...

Bonne chance jeune prince...

Une fois arrivé au port, j’ai suivit les consignes de la mystérieuse voyante. J’ai donné les 100 gopis au capitaine du capitaine ayant le seul bateau se préparant à partir.
Nous sommes rapidement partis.

Après plusieurs jours de traversée, une violente tempête surgit de nulle part. Le bateau était comme un fétu de paille qui se déchiquetait.
Je fut jeté par-dessus bord, et agrippa un morceau de bois qui avait été arrachée du bateau.
Puis, j’eu le temps de voir ce dernier se disloquer totalement et de couler, avant qu’un choc brutal me heurtes à la tête...

Je me suis réveillé dans une ville, nommée Geffen. Une belle jeune dame d'une vingtaine d'année à peine m'avait recueillit et soigné...
Après l'avoir chaleureusement remercié, je suis partit à l'aventure. Néanmoins, avant mon départ, cette personne me fit don de 500 zenny, de vêtements et d'un couteau, ce qui était fort généreux de sa part... Elle me remit aussi un livre aux pages vierges. Elle me dit en souriant que c’était pour tenir un carnet de voyage, ou un journal intime...
Je l’ai de nouveau chaleureusement remerciée pour tout, et lui ai promit de revenir la voir après avoir parcouru ces terres, pour lui raconter ce que j’avais vu, entendu...
Je suis sortis et me suis alors mis en route...

(Chapitre finit ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première Destinée: Misheeru   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première Destinée: Misheeru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BLOG] BIONICLE DESTINÉE, le retour
» [Stratégie] ICC 10 HM, première aile.
» Utopia, ma première ville, image p.01
» [CXL] Edenia ... ma première ville ... future mégalopole
» "Shell shock" et médecine durant la première guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: Epoque contemporaine (Présent) :: Le Théâtre :: La loge des écrivains-
Sauter vers: