[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prélude à l'aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Prélude à l'aventure   Sam 17 Juin - 13:24

(Voici l'introduction d'un role play volontairement long, dont certains chapitres seront volontairement violent et cinglants pour montrer ce que l'homme a de pire et peut faire de pire, ainsi que l'évolutions de personnes qui subissent de tels actes, qui ne peuvent en sortir intact...)

Un nain avec une longue barbe noire, des yeux d’un gris profond plissés doté d’une peau de la même couleur qu’un humain, mais en plus terne, avançait sur un chemin boueux, dans une forêt.
Des dizaines d’yeux l’épiaient et des formes sombres circulaient à toute vitesse parmi les ombres et les arbres.
Dans son dos se trouvait une massive double hache, dont les lames étaient dotés de gravures et de runes finement ciselées. Il n’avait pas de casque, disposait d’une armure cuivrée, doté de gravures et de runes finalement ciselées, et dont la texture ressemblait à des écailles. De plus, l’épaulière droite étaient en forme de tête de dragon, finement représentée, et il n’avait pas d’épaulière gauche. De plus, en tout petit, en bas et sur le côté de son armure, on pouvait voir la signature de l’auteur de cette armure: Onclemol.
Ses bottes, en cuir très souples, étaient surmontées de plaque en fer. Il portait un imposant sac d’un vert sombre en bandoulière, lequel semblait lourdement chargé. Dans son dos, flottait au gré du vent une cape, d’un vert terne, d’une couleur semblable à celle du sac, ou des plantes.
A sa main droite, il portait à l’index une bague sertie d’une pierre rouge brillant énormément. Et quand il tendait le bras devant lui, une lumière rougeâtre apparaissait, formant un cône de lumière éclairant le chemin.

Tout en continuant son chemin, il entendit des pleurs dans les environs. Le timbre de la voix faisait sembler à un très jeune garçon.
Sortant sa hache, le nain coupa des arbustes gênant son passage. Et il arriva enfin dans une clairière. Là, se dressait un cromlech circulaire, formé de dolmen, de menhir et de simples rochers. Mais chacune des parties du cromlech disposant à son sommet d’une espère de rune, et il n’y en avait pas deux semblables.

Là, à l’intérieur, se trouvait un garçon, âgé d’environ 5ans, assis sur ses genoux, en larmes.
Le nain ne vit aucune trace de la famille du garçon, et s’approcha alors.
Il constata que le garçon avait une trace rouge à la tête. Un hématome.
Il examina le garçon de la tête aux pieds. Frêle, petit et mince, doté de cheveux marrons et d’yeux d’un vert profond. Le garçon n’était pas vêtu, et son corps semblaient avoir des marques de cordes ou de fouet.

Le nain enleva alors sa cape, et l’enroula autour du garçon. Il lui sourit, et le prit dans ses bras. L’enfant cessa alors de pleurer, regardant avec des yeux emplit de curiosité infantile le nain. Ce faisant, il se blottit contre lui...
Ce dernier s’adressa alors au gamin, de sa voix grave et caverneuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   Lun 19 Juin - 12:40

T’en fait pas mon petit. Tu n’es plus tout seul maintenant. Je suis là, et je vais t’aider.

Il repartit, le gamin dans ses bras, qui s’assoupit et s’endormit très rapidement.
Puis, après environ une demi heure, le nain sortit de la forêt et se dirigea vers un petit hameau.
Des dizaines de demeures se dressaient, faites en pierre et en bois pour la plupart...
Il entra dans le village et le traversa. Puis, il sortit par l’autre côté, et continua son chemin, vers une grande demeure située en retrait, entouré d’un cours d’eau d’une grande pureté, et de nombreux arbres.

Un pont permettait de franchir le cours d’eau. Le nain le traversa et s’arrêta devant la porte, en métal et finement décorée, de la vaste maison. Cette dernière était dotée de 2 étages, et était très vaste. Ses murs, fait de pierre, d’acier et de bois, s’unissait de manière particulière et donnait l’impression que la maison était constamment en train de bouger, d’onduler, tout en dégageant une beauté et impression de féerie, et on pouvait voir qu’il y avait 2 fenêtres à chaque pièces... Trois tombes se trouvaient derrière la maison, extrêmement bien entretenues et avec, gisant au sol devant les stèles, des gerbes de fleurs non flétries. Et, derrière les tombes se dressait fièrement un cerisier. A côté de la maison se trouvait un grand enclos, ou se trouvait quelques chevaux et juments, des vaches et des taureaux, des moutons et des brebis ainsi que des coqs et des poules. Tous étaient évidemment séparés par des clôtures.
Un bassin s’étendait à proximité de l’enclos, toujours à l’intérieur du cercle entourant l’habitation du nain, qui était très vaste. Dans le bassin vivait de nombreux poissons, et l’eau pure et cristalline. De plus, des algues comestible ou curative était aussi à l’intérieur. Juste à côté se trouvait un puit, en pierre, qui disposait de l’eau pure du bassin, sans aucun poisson, algues ou autres choses. Juste de l’eau sans rien dedans, grâce à un système de filtrage fait avec du fer et un tissu spécial et enchanté.
Derrière la maison s’étendait un vaste champs, doté de nombreux fruits, légumes, plantes curatives, blé...Ainsi qu’une grande quantité de foin, pour les animaux.

Il ouvrit alors la porte et entra. A l’intérieur, on pouvait voir une vaste pièce, divisée en 2 parties. D’un côté, on voyait une forge, des fourneaux, enclumes, métaux, outils aussi divers que variés pour forger, ornementer, graver...
De l’autre côté, il y avait un escalier, menant à l’étage supérieur, une porte sur le mur à la droite de l’entrée, un meuble sur lequel était entreposé pèle-mêle des cristaux, des pierres, des métaux, du bois, des os et des arrêtes, de la vase, des cordes, apparemment en lin. Enfin, au centre de cette partie trônait une table de forme circulaire, couverte d’une nappe blanche, sur laquelle reposait une corbeille de fruit, ainsi qu’une harpe à laquelle ils manquaient des fils, des fils posés à côté d’elle et enfin plusieurs morceaux de bois finement taillés, qui, en les assemblant, avaient la forme d’une guitare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   Mer 21 Juin - 13:21

Il monta l’escalier, et arriva dans une chambre, avec 2 portes, l’une donnant accès à une terrasse situé sur la partie gauche de l’entrée de la maison, terrasse en bambous avec des arches recouvertes de lierres. La terrasse s’arrêtait au dessus de l’entrée, à côté d’une fenêtre située au deuxième étage. L’autre porté était à l’opposé de celle donnant sur la terrasse.
Dans la chambre se trouvait 4 lits, ainsi que 4 commode sur lesquelles trônait une lampe runique. La magie contenue dans la rune gravée sur le socle de la lampe, permettait par un simple contact d’éclairer la pièce, pendant une certaine durée.

Il déposa doucement l’enfant sur un des 4 lits. Puis, il redescendit à l’étage inférieur. Il traversa la pièce, et alla dans celle d’à côté. Il s’agissait d’une splendide cuisine, bien entretenue, avec de nombreux placards, et une grande table en son centre. Tout était bien rangé, il n’y avait pas d’ordures, de saletés ou autre... Le nain ouvrit un placard et en sortit une pomme, qu’il mangea en continuant de marcher, vers la pièce suivante. Il s’agissait d’une vaste pièce dans laquelle se trouvait de nombreux fauteuils et canapés, entourant une longue table basse. Dans cette pièce se trouvait aussi une gigantesque bibliothèque, dans laquelle on pouvait voir pèle-mêle de nombreux livres divers et variés. Enfin, c’était la seule pièce à disposer de 4 fenêtres, le cagibi n’en ayant point.

Sur un canapé, on pouvait voir, assis et les chambres croisées un homme. Ses traits fins et sa peau très pale, ses cheveux dorés descendant jusqu’à ses épaules, et ses oreilles pointues ne laissaient aucun doute. Il s’agissait d’un elfe. Ses vêtements amples et terne, mais dégageant malgré tout une certaine grâce et beauté, étaient serties par endroit de petite pierre brillante, sans doutes des gemmes, jaune, rouge, verte, bleu... ainsi que par des runes dorées ou argentées, entourant les bords de manches, ou à divers endroits où on pouvait les voir onduler au gré des mouvements de l’elfe. Cependant, il n’y en avait pas trop, pour ne pas donne une impression de lourdeur ou étouffante. Une cape d’un violet terne était posé à côté de lui, sur laquelle une splendide harpe trônait, dont le bois doré luisait à la lumière du soleil, et les runes le couvrant brillaient de leur éclat argenté.

Quand le nain entra, l’elfe le regarda et sourit d’une manière espiègle.

Alors, Klain Ashtor, tout c’est bien passé durant ton excursion?

Le nain soupira, fourbu, posa son sac sur la table et s’effondra lourdement dans un fauteuil.

Oui, Dyneîl Leîn, tout c’est bien passé. J’ai trouvé les pierres élémentales, comme tu t’en doutais, ainsi que de nombreuses gemmes.

Le nain soupira de nouveau.

J’ai aussi trouvé un gosse, dans la forêt. Il était seul, personne dans le coin. Il était dans un cromlech, et son corps présentait des marques très fraîches, comme faites avec un fouet, ou des cordes extrêmement serrées. Il a aussi un trace à la tête, comme si il s’était prix un violent coup à la tête, ou avait trébuché et cogné. Je l’ai ramené, il s’est endormi juste après l’avoir trouvé. Il dort toujours, je l’ai mis dans la chambre d’amis.

L’elfe prit un air triste en entendant tout ça.

Ce qu’on ne peut pas entendre. Le pauvre. On lui demandera ce qui lui est arrivé plus tard, ou si il a de la famille. Je lui chanterais une de mes musiques, tu sais, celle pouvant apaiser l’âme et soulageant les personnes de leur tristesse.

Le nain sourit.

Tant mieux. Après tout, tu es un des meilleurs bardes qui existe. Et ta magie... Tes chants auront, j’en suis persuadé, un immense impact. Après tout, c’est qu’un gamin. Bon, c’est pas tout, mais je vais aller ranger ce que j’ai rapporté, puis j’irais me coucher. Ton gosse revient dans deux jours, c’est ça?

En effet. Il devrait revenir le soir. Allez, repose toi bien. Moi, je finit ce livre, et j’irais aussi me coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   Jeu 22 Juin - 12:47

Klain se leva, prit le sac, et alla dans la pièce d’à côté. A l’intérieur, l’air était extrêmement frais, ce qui est normal pour un cagibi. Celui ci était assez vaste, et s’étendait de nombreux sac de fruits, légumes, farine... Au plafond pendaient d’appétissants morceaux de viandes, et sur les étagères diverses denrées. Il alla au centre de la pièce, et souleva la trappe.
Un escalier taillé à même la roche apparut. Le nain descendit alors dans les profondeurs.
Après une cinquantaine de marche, il arriva dans une vaste pièce, dans laquelle se trouvait de nombreuses gemmes, pierres, cristaux à leur état brut. De la pièce émanait une douce chaleur réchauffant Klain, par rapport à la fraîcheur du cagibi.
Il mit les pierres et les gemmes sur un établi, à côté d’outils permettant de tailler les minéraux, et de leur donner une forme exploitable lorsqu’il forgerait divers outils, armes, armures...
Une ouverture montrait un laboratoire d’alchimiste très bien fournit, avec des tubes en verres, des matériaux étranges, des éprouvettes et une bassine dans laquelle coulait de l’eau en ouvrant une valve.

Klain était un forgeron très doué, peut être même le meilleur du pays, et un des meilleurs guerriersr Et son ami, Dyneîl, était un barde réputé à travers tout le pays pour être le meilleur barde du pays, et dont les chants étaient inégalable.

Une fois les matériaux déposés, il ressortit, ferma la trappe, retourna dans le salon en souhaitant une bonne nuit à Dyneîl, et monta l’escalier. Il arriva dans une chambre dotée de deux portes de chaque côté. A l’intérieur se trouvait un lit, avec à côté une table de chevet sur laquelle était posée une lampe runique. Une armoire, un bureau et une bibliothèque complétaient l’ensemble. Sur la table état posé un livre parlant de la musiquer, et les portes de la commode avaient d’immenses miroirs.

Il alla dans la salle de gauche, celle située au dessus du cagibi, avec une petite meurtrière vitrée. C’était une vaste pièce dans laquelle se trouvaient de nombreux vêtements, accessoires, armes... Tout était bien rangé, la pièce était divisée en 2 parties bien distinctes, l’une réservée à l’elfe et l’autre au nain.
Il posa le sac de son côté, ainsi que son armure et sa hache. Il sortit, traversa la chambre de Dyneîl, puis arriva dans une vaste salle de bain, dotée d’une baignoire, d’un lavabo et de WC, et on voyait des tuyaux acheminant l’eau des WC vers l’extérieur de la maison, actionné par un levier. Des seaux contenant de l’eau se trouvaient aussi dans la pièce, ainsi qu’un fourneau spécial, conçut pour chauffer l’eau. Des serviettes et peignoirs étaient accrochés sur un mur, à côté d’une armoire contenant les produits du nain et de l’elfe.

Après avoir traversé cette salle, il arriva alors dans sa chambre. Cette pièce était juste à côté de la chambre d’ami, ou dormait l’enfant trouvé. La chambre du nain contenait un bureau sur lequel on pouvait voir un livre parlant de pierres, un râtelier dans lequel se trouvait des armes d’apparat finement décorées, une armoire, un miroir sur un mur, un lit sur lequel il se jeta avec à ses côté une commode sur laquelle trônait une lampe runique. Le sommeil le gagna très vite et il ne tarda pas à s’endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   Ven 23 Juin - 13:25

Le lendemain, une fois réveillé, il alla dans la chambre où se trouvait le gamin. Le gamin était réveillé, et regardait avec curiosité la lampe runique qu’il allumait et éteignait. Le nain sourit.

Tu va mieux petit?

Le jeune garçon regarda avec de grands yeux le nain. Le nain eut l’air troublé.

Tu parles notre langue, petit?

Le petit acquiesça. Le nain soupira de soulagement.

Tu as faim?

Le jeune homme secoua la tête négativement, quand son estomac se fit entendre. Rouge, il acquiesça alors... Le nain sourit.

Suis moi, on va te préparer à manger.

Ils descendirent alors dans la cuisine, où Dyneîl était déjà occupé à préparer le repas.
Ce dernier, voyant Klain et le gamin, sourit.

Tout est déjà prêt. Je me doutais que vous arriveriez ensemble.

Tout trois s’assirent à table et commencèrent à manger dans le plus grand silence. L’elfe fini très rapidement, et prit alors sa Lyre. Il se mit à chanter une musique extrêmement douce et envoûtante. Le gamin, tout en mangeant, en subissait l’influence, et très rapidement, son visage prit un air apaisé et rassuré. Il murmura un merci qui fit sourire le nain et l’elfe, et continua son repas, il était affamé.

L’elfe s’accroupit à côté du gamin quand il eut finit de manger. Il lui parla alors très gentiment.

Dis moi. Comment te nommes tu?

Je ne sais pas. Je me souviens du rien. répondit le gamin en mettant ses mains sur son front, à l’endroit de l’hématome, et son visage semblait refléter une douleur interne.

Dyneîl et Klain se regardèrent. Ils avaient tout deux compris. Le gamin était devenu amnésique.
En le regardant de nouveau, ils virent qu’il s’était endormi.
Ils soupirèrent, et l’emmenèrent dans la chambre d’ami. Il posèrent le gamin sur un des lits, et commencèrent à partir, quand le gamin se mit à hurler de douleur. Dyneîl et Klain, surprit, se retournèrent instantanément vers le gamin. Il hurlait comme un possédé. Un mince filet de sang se mit à couler d’une des blessures de son corps. Dyneîl et Klain se regardèrent. Ils ne savaient pas ce qui se passaient et étaient impuissant.

Dyneîl se mit à chanter une mélodie qui sembla calmer l’enfant. Peu de temps après, celui ci se réveilla. Chose étrange, Dyneîl et Klain sentait comme un changement chez lui.
Le gosse se leva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   Lun 26 Juin - 16:37

Ah Putain! Quel mal de crâne...

Surpris, Dyneîl et Klain se regardèrent. Le gosse semblait avoir changer de personnalité. Klain prit la parole.

Te rappelles tu de quelque chose?

Le gamin le regarda.

Bien sur! J’étais sur un speeder quand je me suis bouffé un arbre. J’ai était séparé de Chewbacca et je me rappelle de rien d’autre. J’suppose que vous m’avez soigné. Merci les gars. Vous pouvez m’rendre mon blaster maintenant? Au fait, j’m’appele Yan Solo.

Les yeux écarquillés, Dyneîl et Klain regardait le gosse. Ils avaient strictement rien compris. Apparemment, il devait être atteint de folie. Ou de schizophrénie. Quoi qu’il en soit, il était clair que le gamin était une véritable énigme pour eux deux.
Klain prit la parole.

Bon, je vais aller voir le maire du village Dyneîl, ainsi que l‘ancien. Ils sauront peut être ce qui se passe. Endors le pendant ce temps.

Dyneîl acquiesça et endormit l’enfant avec une mélodie. Klain se dépêcha de rejoindre le village et se rendit dans une imposante maison. Une fois entré, un serviteur l’emmena voir le maire.

Bien le bonjour monsieur le Maire.

A Klain! Quel bon vent t’amène?

Une sombre histoire, je le crains.

Klain raconta tout au maire, qui écouta avec attention. Le Maire était un jeune homme athlétique et élancé, aux yeux verts et des cheveux bruns et bouclés. Il était vêtu de vêtements tout à fait ordinaires, de couleur rouge. Quand Klain a finit de raconter l’histoire, le maire hocha la tête.

Je comprend. Bon, on va chercher l’ancien, et on va aller voir le gamin.

Tout deux sortirent, et allèrent rapidement dans une bibliothèque. Là, ils virent un très vieil homme, voûté par l’age, dont le regard montrait qu’il en savait bien plus long que quiconque. En effet, l’ancien était un érudit, qui avait vécu très longtemps et qui avait consacré sa vie à étudier toute sortes de choses: les légendes, l’histoire, la magie, les sciences...
Ce dernier était en pleine conversation avec un homme vêtu d’une longue toge argentée, de grande taille, mince, dans la cinquantaine, des yeux d’un noir profond, des cheveux roux descendant jusqu’à ses épaules. Il tenait un bâton dont le sommet faisait un arc de cercle, et était recouvert de rune et de glyphe dorée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   Lun 26 Juin - 22:33

Le maire avisa l’ancien.

L’ancien! On a besoin de votre aide. Pouvez vous nous aider?

Ils lui racontèrent tout, ainsi qu’à l’étranger se trouvant à ses côtés.
L’ancien sourit.

D’accord, j’arrive. Au fait, laissez moi vous présenter mon neveu. C’est un très grand sorcier. Il se nomme Dast Gryfon.

Enchanté, dirent ensemble le nain, le maire et le sorcier.

Puis, tout 4 retournèrent dans la maison de Klain et montèrent à l’étage. L’elfe continuait de chanter pour endormir le gamin. A peine entré, le sorcier et l’ancien sursautèrent.
Le sorcier prit la parole.

Je rêve ! Quelle aura magique incroyable! Ce gamin... C’est impossible. Personne n’a une telle aura! Même les plus puissants sorciers n’ont même pas 1% de son aura... C’est impossible!

Toutes les personnes de la pièce se regardèrent, surprises. Puis, comme un seul homme ils regardèrent le gamin, se demandant qui s’était. Soudain, ce dernier s’éveilla. La puissance magique ressentit disparut presque instantanément.
L’elfe sourit.

Bien dormit Yan Solo?

Le gamin le regarda avec des yeux ronds.

Yan Solo? Vous vous trompez Messire. Je me nomme Sun Hunter, le mage guerrier, élu de la déesse Farore.

Surpris, les 5 hommes se regardèrent. La déesse Farore n’existait pas! Et, il avait changé de personnalité!

L’ancien prit la parole.

Dites moi Sun Hunter. Que pouvez vous me dire sur vous?

Le gamin réfléchit. De toute évidence, il était très confus... Sans doute l’hématome, se disaient les 5 hommes. Sun Hunter leur révéla que c’était un aventurier vivant sur les terres d’argent, qu’il avait vécu dans de nombreuses dimensions, qu’il avait le pouvoir de la Triforce du courage, qu’il avait comme équipière une fée, Navi, comme monture une jument nommée Epona, et plein d’autre chose.
Les 5 hommes l’écoutaient avec attention. Soudain, le sorcier eu un éclair de génie.
Il brandit son bâton vers le gamin.

Que la source du mensonge soit dissipé, que ce gamin révèle la vérité.

Mais rien ne se produisit. Sun Hunter, ou du moins ce qu’il prétendait être, était toujours là.
Le sorcier tenta autre chose.

Que la magie soit scellée. Que le sceau soit apposé. Que le secret soit dissipé. Que notre lanterne soit éclairée!

Un rayon lumineux frappa le gamin sur le ventre, qui s’évanouit.

N’ayez aucun de soucis. J’ai juste scellé la magie qui se trouvait en lui. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai le sentiment que c’est la réponse à ce mystère. Cependant, le sort ne fonctionne qu’une heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   Mar 27 Juin - 8:16

Le gamin se releva soudainement. Il semblait être redevenu lui même. Voyant tant de monde, il alla se cacher derrière le nain, et serra la cape de ce dernier. Le nain sourit.

N’ai pas peur, ce sont des amis. Ils ne te feront aucun mal.

Le gamin, toujours apeuré, mais curieux, arrêta de trembler et s’assit sur le lit.

Te rappelles tu de quelque chose? Demanda l’ancien.

Non. Je me souviens de rien. Juste de la clairière dans laquelle je me suis retrouvé, et de la douleur qui m’a saisit. Et du monsieur, dit-il en montrant Klain du doigt, qui m’a trouvé.

Tu ne sais pas ton nom? Et, tes parents?

En silence, les 4 autres hommes regardaient l’ancien et le gamin.

Je... Je ne me rappelle de rien. Rien du tout. Que va t-il m’arriver? Dit-il soudain, inquiet.

Ne ne t’inquiètes pas.

L’ancien fit signe aux quatre autres hommes de descendre et de le laisser seul avec le gamin. Ils allèrent dans le salon en silence, et attendirent. Ils étaient très intrigués par cet enfant. Une heure plus tard, l’ancien redescendit.

J’ai soigné ses blessures. Il s’est endormi. Cependant, en le soignant, j’ai fouillé son esprit. C’est étrange. C’est comme si il n’y avait rien avant que Klain le trouve. Son esprit, sa mémoire est vide.
Je ne sais pas quoi penser. Et en lui, sommeille des capacité magique et physique surprenante, mais en sommeil. Cet enfant. Il semble avoir été conçut par la magie. Mais sans avoir été enfanté. Il n’a pas de nombril...


Cette révélation fut un choc pour tout le monde. Dyneîl prit la parole.

Que doit-on faire d’après vous?

L’ancien sourit.

Klain. Dyneîl. Vous allez vous occuper de l’enfant. Je pense que vous êtes les mieux qualifiés. Si on le confie à une famille...normale, il ne se sentirait pas à l’aise et risquerait d’effrayer son entourage. Mieux vaut qu’il soit avec des personnes ayant beaucoup voyagés et vécu nombre d’aventures. Au fait. Il a choisit un nom. Misheeru Solo. Je lui avais dit d’en choisir un, et c’est celui qu’il a voulut. Cet enfant n’avait pas de nom. Maintenant, il en a un. Il semble que le nom de Misheeru lui vienne, non pas suite à ses rêves, mais d’autre chose, peut être de souvenirs...
Si ça ne vous dérange pas d’ailleurs, est ce que je pourrais rester avec vous jusqu’à demain? Je souhaite l’observer. Je crois avoir compris son problème.


Aucun problème, dit Klain.

Pareil pour moi, dit Dyneîl en souriant...

Le sorcier s’avança.

Puis je aussi rester?

Dyneîl sourit et acquiesça. Le maire soupira et se leva.

Bon, quand à moi je retourne au village. Prévenez moi quand vous en saurez davantage.

Le maire partit. Peu après, ils entendirent crier. Ils s’élancèrent dans la chambre et virent que ses vêtements étaient en sang. Ils virent alors un cristal, qui montrait des images.
Un jeune homme, vêtu d’un pantalon noir, d’une chemise blanche par dessus laquelle se trouvait un blouson sans manche, noir et en cuir, avait une blessure au ventre. La blessure semblait s’être cautérisée directement, mais la plaie semblait le faire souffrir, son bras gauche étant plaqué contre elle. A la main droite, il avait une arme étrange, toute noire, qui crachait des rayons rouges. Il semblait tirer sur des ennemis invisible.
Puis, il sauta sur un étrange assemblage de métal, ayant une sorte de siège noir. A l’arrière et en bas, ou sur les côtés de la machine se trouvait des tubes, qui faisaient beaucoup de bruit...
A l’avant se trouvait aussi deux tubes, plus long néanmoins, qui remontaient en pente vers une sorte de tableau lumineux remplit de couleur, et auquel deux poignées fixes recouvertes de cuir était reliées, avec une sorte de levier très petit sous les poignées.
Il pressa les poignées et l’assemblage métallique se mit alors à partir à toute vitesse, des rayons rouges fusant tout autour, sans le toucher...
Où pouvait voir de nombreux arbres défiler autour, à une vitesse ahurissante. Le pilote parvenait, malgré la vitesse, à n’en percuter aucun...

Les spectateurs de cette scène étaient bouche bées. Ce qu’ils voyaient était si surprenant, si... incroyable, qu’ils n’imaginaient nullement que cela était possible... Mais, c’était si vrai... Qu’ils avaient l’impression de sentir cette vitesse au travers d’eux...

Soudain, le cristal cessa de montrer des images. Le garçon s’était réveillait, et il criait de douleur.

Putain! Il vit alors les 4 hommes. Tiens, j’vous reconnaît vous 2! Dit-il en regardant le nain et l’elfe. Qu’est ce que j’fais là?

L’elfe se mit alors à jouer une mélodie qui endormit le garçon, et le sorcier relança le sort pour sceller la magie. L’ancien enleva la chemise du garçon, et vit la même blessure qu’avait l’homme dans le cristal. Il soigna alors la blessure. Il se tourna ensuite vers les 3 autres hommes.

J’ai compris. Le cristal était un cristal de rêve. Il permet de voir les rêves des personnes. L’enfant rêvait du dénommé Yan Solo. Et, comment dire. Il était Yan Solo. La blessure que ce Yan Solo a eut, l’enfant l’a aussi ressentit physiquement. De plus, selon le rêve qu’il fait, il peut avoir la personnalité et la mémoire de la personne qu’il était. Et leurs capacitées.
Donc, ce que l’on a vu était bien réel, aussi surprenant et incroyable que cela puisse être.
Ces faits et événements existent dans un autre monde...


Klain et Dyneîl étaient très inquiet. Il comprenait la présence des sillons sur le corps de l’enfant. Dyneîl prit la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   Mar 27 Juin - 22:59

Que peut-on faire?

L’ancien sourit.

C’est très simple. Il suffit que Klain lui forge objet spécial. Un sceau que Dast enchantera. Ainsi, le gamin aura toujours les rêves, on ne pourra l’empêcher. Mais il restera toujours lui même, et n’aura aucun dommage physique. En gros, il ne serait que spectateur dans son rêve. Comme si il ne faisait que lire un récit qu’il imaginerait dans sa tête. Même si dans son cas, les récits en question existent vraiment et sont vécus...

Il eut un sourire malicieux.

Et puis, on pourrait enchanter le cristal pour qu’il enregistre ses rêves. Comme ça vous pourrez les voir aussi. J’ai dans l’idée que ça pourrait être très divertissant. On pourrait appeler ça le Cristalvision, dit-il en plaisantant.

Les 4 hommes se mirent à rire. Puis, Klain se mit au travail avec Dast en écoutant les conseils de l’ancien. Dyneîl, lui, veillait sur l’enfant. Au bout de 3 heures de labeur, Ils avaient finis. L’Ancien tenait dans sa main un objet triangulaire de couleur dorée, fait dans un mélange de métaux, de minéraux, de matière organique et de cristaux. L’objet avait été enchanté, et Dast avait mobilisé toute son énergie. Il était éreinté et se tenait appuyé sur son bâton

Voilà. Dit l’Ancien. Maintenant, il ne me reste plus qu’à utiliser un peu de ma magie pour que cet objet, nommé Exsphère, soit implanté dans la main de cet enfant sans dommage. Après, elle fera partie intégrante de lui. Et, comme ça, la magie qui a lieu durant son sommeil ne se produira plus, il ne risquera plus rien, et restera lui même. Seulement, il aura l’opportunité de voir ses capacités physique progresser selon ce qu’il vit là bas...
Et pourra mémoriser certaines choses qu’il y apprend.
Alors bien sur, il risque d’être fatigué, car on ne peut pas dire qu’il aurait dormis quand ça se produit. Et en plus, il pourrait être éreinté comme après une journée de sport.
Mais je ne peux faire mieux. Il ne changera plus de personnalité, et ne risque plus d’avoir de blessures si graves.
A la limite ressentir la douleur, dans une bien moindre proportion, et avec presque aucune cicatrice.


L’Ancien s’avança et mis alors l’Exsphère sur la main droite du garçon. Puis, une lueur sortit de la main de l’Ancien et enveloppa la main du garçon et l’Expshère. Puis, ça se dissipa, et l’Exsphère fut intégrée à la main. Seul un triangle lumineux était visible sur le dos de la main.

Et voilà. Désormais, il n’a presque plus rien à craindre. Au fait, j’ai aussi enchanté le cristal pour qu’il enregistre, et soit relié à un autre cristal chez moi. Dit-il avec un grand sourire.

Puis, ils allèrent tout 4 se coucher après s’être restauré. Le lendemain, le fils de Dyneîl arriva. Jeune barde, comme son père, il était son portrait craché mais en plus jeune, et il était agé de 5 ans. Il se nommait Tîr Leîn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun
Maître des mots
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 29
Jeu : None
Race : Esper
Classe : Mage Guerrier
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   Mer 28 Juin - 21:41

Durant les 13 années qui suivirent, Misheeru et Tîr devinrent extrêmement proche, même en n’étant pas liés par le sang, ils étaient des frères inséparables. Sun continuait d’avoir ses rêves, mais désormais ils ne l’affectaient plus. On pouvait y voir, grâce au cristal, Sun Hunter, Yan Solo, Lloyd Irving, ou d’autres personnes évoluer dans les rêves de Misheeru Solo, ce qui divertissait beaucoup les rares privilégiés ayant un cristal.
Misheeru se fit rapidement 4 amis, Séraf, Kureman, Reia et Grinch, et ils furent rapidement inséparables.

Séraf était un jeune homme musclé, grand et vigoureux, avec des cheveux et des yeux noirs. Il aimait porter d’amples vêtements noirs, souvent en cuir, et portait toujours sur lui un sabre finement forgé, par Klain, et son objectif était de devenir un des plus puissant et des plus connus chevaliers existants.

Kureman, quand à lui, était un jeune homme mince et fluet, aux cheveux et aux yeux bleus, aimant les vêtements amples et ondulant, de préférence bleus, eux aussi... Il était particulièrement attiré par l’élément aquatique, ainsi que par l’air, et voulait devenir un magicien utilisant l’air et l’eau. De plus, il avait un léger pouvoir sur l’air et l’eau, sans jamais avoir eu d’entraînement sur la magie.

Grinch, quand à lui, était un jeune homme assez pleutre, aux cheveux marrons et aux yeux gris, aimant les vêtements assez serrés voire moulants. Il apprenait l’alchimie pour pouvoir se battre au corps à corps, réussir à se faire de l’argent en vendant des objets, et parce que invoquer des monstres ou pouvoir créer des explosifs permettant d’attaquer à distance l’attirait...
Il était cependant très débrouillard, chose normale vu son enfance...
Il était toujours plein de vie, et n’était pas triste d’être seul. Il n’avait jamais connu ses parents.

Enfin, Reia était une jeune femme aimant le combat rapproché, et aspirant à devenir une assassin très douée, ayant une courte tresse traînant dans son dos, des cheveux marrons foncés, des yeux marrons très profond, semblant pouvoir lire dans l’âme des personnes l’entourant, des traits et une silhouette élancée et des formes féminines très visibles et marquées.
Cependant, on lisait de la tristesse dans ses beaux yeux. On pouvait y voir de temps en temps des horreurs qu’elle avait vues par le passé. Et elle était hantée par ses souvenirs.
Ce n’est qu’en présence de ses amis qu’elle se sentait bien, et qu’elle affichait une joie certaine.
Car sinon, on ne voyait qu’une superbe jeune femme, dégageant de la tristesse et de la mélancolie.

Ils avaient tous le même âge, et ont tous grandis ensemble. Ils passaient pas mal de temps avec l’Ancien pour bénéficier de son savoir. Puis, l’année où ils eurent 17ans, un événement inattendu ce produisit.

Une troupe composée de plusieurs dizaines d’hommes cagoulés, vêtus de noir de la tête aux pieds attaqua le village, un soir.
Incendiant les bâtiments, massacrant les personnes à leur portées, les 6 amis qui dormaient dans la demeure de Dyneîl et Klain furent réveillés par les propriétaires des lieux.
Ils leur donnèrent l’ordre de s’enfuir le plus vite possible et le plus loin possible.
Ils avaient aussi préparés les affaires des 6 jeunes gens, et ces derniers se dépêchèrent de se préparer et de partir, après un dernier adieu.

Ils ne savaient pas les raisons de l’attaque, mais savaient qu’ils ne devaient pas mourir. La veille, l’Ancien avait remis à chacun d’entre eux un médaillon. Tous étaient différents, mais comportaient de nombreuses ressemblances et similitudes, et étaient faites dans le même métal, avec la même écriture gravée dessus, bien qu’illisible. Il était vrai aussi que l’Ancien semblait perturbé la veille, et très inquiet. Sans doute l’attaque du village avait un lien avec les médaillons et l’Ancien, surtout que ce dernier leur avait dit de ne jamais s’en séparer.
Il leur avait aussi dit que ces médaillons étaient d’une importance cruciale...

Les jeunes gens fuyaient, traversant pour l’heure la forêt, avec la nuit et l’obscurité comme allié, et dans le groupe, certains pensaient à leurs proches...
Les parents de Kureman étaient partis en voyages durant quelques temps.
Ceux de Séraf travaillaient dans une ville assez loin du village et ne revenaient que les jours de congé, et étaient donc eux aussi en sécurité.
Grinch n’avait jamais connu ses parents et vivait seul, dans une petite demeure, et subsistait grâce à la générosité des gens du village. Il n’avait de l’inquiétude que pour le village en général, comme chacun de ses compagnons
Reia n’avait plus de parents, ses derniers étaient morts il y a fort longtemps, assassiné sous ses yeux quand elle était jeune, et elle avait été éduquée par quelques villageois, qui l’aidaient à vivre tandis qu’elle habitait seule dans la maison de sa famille. Et elle s’inquiétait pour eux...
Enfin, Misheeru et Tîrn ne se faisaient aucuns soucis pour Klain et Dyneîl, sachant de quoi ils étaient capables.

C’est ainsi qu’ils continuèrent leur chemin, inquiet pour le village. Pendant quelques heures, ils coururent. Puis, ils arrivèrent au pied de la forêt des ombres. Pour être en sûreté, Klain leur avait dit d’aller au delà des montagnes de l’infini, et il leur avait aussi dit de s’entraîner et de perfectionner leurs compétences individuelles pour pouvoir venir en aide au village, une fois qu’ils auraient trouvés un lieu sur.
Mais, ils étaient sur qu’ils reviendraient trop tard pour être utile. Mais ils comptaient y retourner quand même, une fois qu’ils se seraient entraînés et seraient devenus plus fort.

Pour arriver aux montagnes de l’infini, ils étaient obligés de traverser la forêt. Cependant, au sein de cette dernière se terrait une puissante magie qui désorientait quiconque y entrant, menaçant de les faire disparaître à jamais, sans espoir d’en sortir. Rare étaient ceux à parvenir à la traverser sans encombres, et beaucoup préféraient en faire le tour. Cependant, ils savaient qu’ils étaient suivis. A plusieurs reprises, ils l’avait bien entendu ou remarqué, en se retournant, et ne pouvait faire le tour. Car dans ce cas, c’était courir vers une mort certaines, étant fatigués, peu nombreux et entraînés.

Ils se résolurent à entrer. Au bout d’une dizaine de minute, ils n’y voyaient plus rien. Les ombres et les ténèbres de la forêt étaient tels qu’ils arrivaient à peine à se voir les uns des autres. Malheureusement, ils furent soudain assaillis par des créatures dont ils ne pouvaient distinguer les traits, ni même l’emplacement. Ils durent fuir de nouveau. Et dans cette course éperdue, alors que leur visibilité était nulle, ce qui devait arriver arriva. Ils se perdirent de vue, leur groupe fut brisé, et ils continuèrent chacun leur fuite tout en croyant que les autres étaient à côté.

(Valà, finit pour cette partie ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prélude à l'aventure   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prélude à l'aventure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle aventure, nouveaux horizons
» La fabuleuse aventure du mage Bwork Grip Souh
» Si j'était un personnage de jeu d'aventure je serais ...
» Wallace et grommit en jeux d'aventure!!
» Petit projet : "Une Aventure de Lucie"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: Epoque contemporaine (Présent) :: Le Théâtre :: La loge des écrivains-
Sauter vers: