[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Loin des yeux...

Aller en bas 
AuteurMessage
Lylou
Turlupin
avatar

Féminin Nombre de messages : 236
Age : 38
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Loin des yeux...   Mar 9 Mai - 9:04



Allongée sur le ventre, les bras repliés sous la tête, Lylou avait les yeux dans le vague. Il faisait nuit depuis déjà de longues heures, et pourtant le sommeil ne venait pas... Son cœur était trop empli de tristesse.
Elle se décida enfin à bouger, cela faisait des heures qu’elle était dans cette position. Elle s’assit en tailleur sur le lit, et prit l’oreiller sur lequel Il avait dormi la dernière nuit qu’ils avaient passé ensemble.

Mmmmmm ...Son doux parfum...elle ferma les yeux pour mieux le respirer, pour mieux s’en imprégner...Elle pouvait presque le voir dans ses songes.

De nombreuses images lui revenaient en mémoire, la première fois où elle avait croisé cet étrange personnage, ce coureur de jupons comme sa réputation portait à croire, la première fois où elle lui avait fait les poches, où elle avait touché sa peau, les mots qu’ils avaient échangé...et puis la première fois où lui avait touché son cœur, leur premier baisé, et toutes ces promesses d’amour qu’ils s’étaient fait...
A ces pensées elle esquissa un sourire quelques instants, puis lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle retomba dans son état de tristesse, de solitude.

Elle décida de prendre sa plus belle plume, et une feuille de papier qu’elle parfuma au jasmin, ce parfum qu’il aimait tant...Elle allait lui écrire une lettre qu’un coursier irait lui porter, c’était la seule solution.


Mon tendre Arlequin,

Je me décide enfin à t’écrire, cela fait en effet plusieurs jours que je n’ai plus de tes nouvelles. Je sais que le chemin qui devait te mener jusqu’à ce fameux château de la red army est bien long, mais le vide que ton absence impose à ma vie est bien trop cruel...

Pourquoi faut-il toujours que tu partes sans moi, je ne suis jamais assez expérimentée pour t’accompagner où que ce soit, je ne peux jamais te rejoindre quand j’en ai l’envie... Décidément les dieux sont bien trop injustes avec nous, ils mettent en nos cœurs un amour inégalable, et puis ils font tout pour nous séparer, mais moi je sais qu’un jour nous pourrons enfin faire ces expéditions ensembles.

Je t’écris aussi pour te dire que tu me manques, plus que tu ne peux imaginer: mon cœur pleure ton absence, tout mon être est en morceaux, tu es mon âme, tu es mon tout, tu es l’oxygène vital qui me sert à vivre, sans toi j’étouffe et je ne suis plus rien...

Comme j’aimerai te savoir près de moi, pouvoir regarder ce doux visage qui est le tien, me noyer dans tes yeux, caresser ta peau, te serrer dans mes bras... mais tu es bien trop loin.

Je n’ai plus que mes rêves et mes souvenirs pour te voir, pour te toucher, pour te voir sourire, ce sourire qui illumine ma vie de puis déjà quelques mois.
Mais tes mots, ces doux mots que tu ne prononces que pour moi, me font atrocement défaut. Et je crois que de ne plus entendre ta voix, ta douce voix rassurante, ne plus entendre ton rire qui égaye mes jours, c’est tout cela qui me pèse le plus.

Arlequin, je m’inquiète pour toi, je ne sais pas où tu es, et j’ai entendu dire que de nombreux explorateurs étaient retenus prisonniers au château, j’espère vraiment que ce n’est pas ton cas.
J’espère que tu vas bien, que tu n’as pas d’ennuis, que tu n’es pas blessé, j’ai tellement besoin de toi...

Arlequin, mon amour, tu me manques vraiment trop, reviens moi vite...Je t’attends dans cette chambre trop grande pour moi, trop vide sans toi.

J’espère que tu sais tout ce que je ressens pour toi : je t’aime énormément.

Ta bien trop triste sans toi Lylou.


Elle posa sa plume, puis porta le papier à ses lèvres, y déposant délicatement les marques de son rouge à lèvre.

Comme j’aurais aimé que ce fut tes lèvres, pensa t-elle.

Puis elle appela un coursier, lui demandant d’aller au château de la red army porter ce plis très urgent.
Elle se rallongea sur le lit, l’oreiller serré contre son cœur...maintenant elle devait attendre que le coursier revienne pour savoir si elle aurait une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlequin
Fou du Roi .....Tac)
avatar

Masculin Nombre de messages : 9576
Age : 50
Jeu : Ithryn Luin !
Race : Humain
Classe : Egarée sous un trone
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Loin des yeux...   Mer 17 Mai - 19:32

Je suis à l’entrée de ce château, je cherche des indices, je parles aux gens, ils ne sont pas tous aimable, mais au fond je m’en fiche, je n’ai qu’une pensée qui trotte dans ma tête, je pense à elle, Lylou. Celle qui a changé le cours de ma vie, celle qui m’a permis d’entrevoir d’autres horizons, celle qui m’a appris à regarder autrement, à voir les beautés de toute chose en ce monde. Elle me manque tant.

J’ai trouvé un lit de fortune, dans un endroit un peu isolé, pas très loin du château, sous un de ces immenses chênes blancs, celui la doit avoir cent ans, cent années de mémoire.

Je n’ai même pas eu le cœur d’allumer un feu, je n’ai pas faim et je n’attends que le sommeil pour m’emporter dans les songes, pour la rejoindre, entrer dans sa chambre, lui déposer un baisé sur son regard endormi. Elle se réveillera et ensemble nous froisserons les draps de notre amour si pur si unique que certain se permette d’en douter, les idiots…

A mon réveille, un étrange petit bonhomme se trouvait en face de moi, les mains posées sur les hanches, maintenant il me toise et je comprends que ma mine blafarde et mon allure de « sans toit » devait le déranger. Il est vrai que depuis mon départ, je ne soigne plus mon apparence, plus l’envie, trop loin d’elle.
Sans un mot, il me tend un plis, puis s’éloigne par discrétion.

Je lis et un sourire se dessine instantanément sur mon visage. C’est elle. Je relis encore, puis encore une fois, je veux connaître chacun des mots qu’elle a écrit, je veux pouvoir me souvenir de ses mots, à chaque instant passé loin d’elle.

Je respire le parfum jasmin qu’elle a déposé sur le plis et je le range soigneusement dans mon sac. Je sors ma plume, la plus belle, puis une feuille de papier.

Lylou, ma douce.


Je me suis une fois de plus égaré. Tu vois, je ne suis qu’un aventurier, quelque chose me pousse, à sans cesse vouloir aller vers d’autres lieux, d’autres endroits, toujours curieux de les connaître et au début, j’aimais à t’en décrire les moindres recoins, à t’en raconter les tourments, les pièges dans lesquels je suis tombé, toujours par trop de d’imprudence.
Mais aujourd’hui, je n’ai plus le cœur. Loin de toi, tout est fade, sans goût, sans odeur agréable. Ici, rien n’a ce parfum subtile que tu éventes à chacun de tes gestes, rien ne possède cette douceur que tu diffuses dans chacun de tes regards.

Le soir, je n’arrive pas à m’endormir et je t’imagines, je te vois la première nuit où notre amour à éclot et a déferlé dans toute la chambre, en soupirs et allégresses ; tu avais revêtu cette chemise de nuit à laquelle j’ai défait et ôté chacun de ses lacets, un à un, l’un après l’autre. Je te revois nue et si belle, ton regard qui fuyait un peu, comme dans une petite pudeur parsemée. Tu me manques…

Demain, je quitterai ce château, je n’ai plus rien à y faire, pas sans toi.

A très vite.


Ton Arlequin.

_________________


Speaker Trapp Etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylou
Turlupin
avatar

Féminin Nombre de messages : 236
Age : 38
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Loin des yeux...   Mer 17 Mai - 22:36

La nuit touchait à sa fin lorsque Lylou entendit des bruits de pas dans l’escalier de l’auberge.
Son cœur ne fit qu’un tour... Arlequin ? Non, ces pas là étaient trop lourds et trop lents...
Elle pensa immédiatement au coursier.

A-t-il une missive pour moi ? se demanda t-elle, les yeux plein d’espoir.

D’un geste de la manche, elle sécha ses larmes, toutes les larmes qu’elle n’avait plus retenir.
Elle était triste, triste parce que trop seule, même si au fond d’elle-même elle était amoureuse, et qu’elle se sentait aimée.

Le coursier arrivait à la porte, elle bondit alors du lit pour lui ouvrir la porte.

Il la dévisagea du regard, il faut dire qu’elle avait les yeux rougis et gonflés d’avoir trop pleuré, puis lui remit un pli, en lui disant :

« Décidément, vous allez bien ensemble... »

Elle ne comprit pas ce qu’il voulait dire, mais lui demanda de patienter un peu, le temps de lire la lettre, et peut-être d’y répondre.

Elle s’isola dans un coin de la pièce, ses mains tremblantes décachetant le pli, son cœur battant très fort, résonnant à ses tempes à l’idée de ce qu’elle allait y lire.

Elle parcourut des yeux la lettre plusieurs fois, chaque mot faisant écho au précédent dans son esprit. Fermant les yeux, elle réussissait à l’imaginer en train d’écrire cette lettre pour elle.

Reprenant ses esprits, elle sortit une feuille afin de lui répondre au plus vite.

Mon doux Arlequin,

Si tu savais le bien que ça me fait de te lire, de savoir que tu vas bien, j’avais si peur pour toi...

Tu sais, jamais je n’aurais cru que tu prendrais une telle place dans mon cœur et dans ma vie. Je t’avais ouvert une petite fenêtre sur mon cœur, toi tu y es entré comme un voleur, puis tu y as pris tes aises, et de plus en plus de place...maintenant tu y es comme chez toi. Je n’imagine plus du tout ma vie sans toi... Ce lien magique qui nous unit depuis le début, j’aimerai tant que jamais rien ne le brise...

Reviens moi vite, ou alors dis moi où je peux te rejoindre. J’ai tellement hâte de te serrer contre moi et de t’embrasser...

A très vite mon amour.

Ta Lylou.


Cette fois, lorsqu’elle donna la lettre au coursier, il pu voir sur son visage un grand sourire, elle était heureuse et cela se voyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loin des yeux...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loin des yeux...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carcassonne, c'est pas si loin ...
» si près et pourtant si loin.
» Rukadawa cherche à voir loin
» creation reborns yeux fermés et ensuite ouverts...
» Mon Ellowyne yeux acryliques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: La bibliothèque Ithryn Luin - Archives :: Ithryn Luin de toutes les couleurs :: Archives : Chapitre I - La troupe des Ithryn Luin :: Le campement :: Le Bivouac :: La roulotte de Lylou & Arlequin-
Sauter vers: