[Les Ithryn Luin]

Forum des créateurs de Munuroë
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 souvenir d'un autre monde, ressurection d'Alessa

Aller en bas 
AuteurMessage
Alyssandre
Dame de fer
avatar

Féminin Nombre de messages : 1001
Age : 35
Jeu : ...
Race : Cadavre
Classe : Grande section de maternelle
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: souvenir d'un autre monde, ressurection d'Alessa   Ven 5 Mai - 12:41

Je me réveille en sursaut sur ma couche. Par réflexe, ma main cherche la garde du poignard accrocher à ma cuisse. Hébétée, je fixe le vide, une goutte de sueur glissant le long de ma tempe. Il me faut plusieurs minutes pour que mon cœur se calme. Je serre les poings pour empêcher mes mains de trembler.

Entre rêve et réalité, je me sens prisonnière de mon corps, curieusement affaibli par le songe que je viens de faire. Je sens la présence rassurante de Leuca contre ma peau, mais cela ne suffit pas à me débarrasser du frisson qui me hérisse.

Je porte mes mains à mes yeux, les plaquant contre mes paupières. Je n’arrive pas à me débarrasser des images de mon cauchemar.

Dans un décor de brume, j’ai assisté au plus macabre des spectacles. La rage refoulée, les envie meurtrière, les pensées des plus viles traîtrises, tout m’a été exhibé, dépourvu de la conscience vivante qui empêche chacun de massacrer son prochain. J’ai vu une mère jeter son enfant par la fenêtre parce que celui-ci pleurait trop, j’ai vu un père violer sa fille, parce que son épouse lui refusait l’entrée de sa couche, j’ai vu un homme torturé son chef jusqu’à la mort lente, J’ai vu un vieillard voler la peau d’un enfant pour s’en faire un manteau de jeunesse.

Je me lève en titubant et m’asperge de l’eau du broc. Je jette un regard de reproche à Leuca, cela fait plusieurs lune qu’il ne m’apparaît plus en rêve sous sa forme humaine, qu’il ne me chuchote plus de parole rassurante.

Je lève les yeux sur le petit miroir qui orne ma chambre. J’y vois mon reflet terrifiant, tel un spectre. J’éclate en sanglot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandre
Dame de fer
avatar

Féminin Nombre de messages : 1001
Age : 35
Jeu : ...
Race : Cadavre
Classe : Grande section de maternelle
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: souvenir d'un autre monde, ressurection d'Alessa   Ven 5 Mai - 17:43

Les larmes qui coulent sur mes joues troublent la surface du miroir sans le toucher. Dans la psyché, je regarde mon reflet se décomposer. Mes cheveux deviennent d’un blanc arachnéen, mes yeux gris se teinte de la couleur du charbon. Ma peau se fripe comme du vieux parchemin, puis se retend jusqu’à devenir lisse comme celle d’un enfant.

J’ai l’impression de voir le visage qui m’apparaît le soir en rêve, Leuca réincarné, mais cette fois, les traits sont plus féminins. J’approche mon visage de mon étrange reflet, portant une main distraite à mon serpent.

Mon front touche la surface froide de la glace. A ce contact, le visage du reflet se met à hurler et j’entend en écho mon propre cri. Le reflet se tord en une grimace horrible. Soudain apparaissent les uns à la suite des autres des centaines de visages, tous différents, tous les yeux fermés, endormis, morts peut-être. Les traits changent, s’étirent, se relâchent. J’ai l’impression de subir chacune de ses immersions furtives sur mon propre visage.

Je me vois homme, femme, félys, orc, nain, elfe, blond, brune, chauve, barbu, moustachu, les oreilles décollées, les traits fin, les joues grasses, tour à tour, j’ai l’impression que tous les habitants de Sarwyen passe devant mon miroir, les yeux fermés.

Soudain, une main me tire en arrière, m’arrachant à cet étrange contemplation. Je ne suis plus dans ma tente douillette. Les brumes m’entourent, filtrant une lumière d’argent autour de moi. Tenant fermement ma main, Leuca me regarde d’un air tendre. Comme une petite fille apeurée, je m’effondre dans ses bras. Sa main passe et repasse sur mes cheveux tandis que ces mots chantent à mon oreille.

N’ai pas peur, ce ne sont que des songes, des pensées furtives, des êtres du Sarwyën. Ils ne peuvent t’atteindre sauf si tu les y autorises. Ici, ils ne peuvent t’atteindre, peu sont assez puissant pour accéder à l’entremonde. Je dois faire vite, nous ne pouvons rester ici plus longtemps. Le temps est venu pour toi de retrouver ta place. D’autres seront à tes côtés, et d’autres encore te rejoindront. Tu ne seras pas seule.


Au moment où je m’apprête à poser toutes les questions qui me brulent les lèvres, Leuca pose un doigt fin sur ma bouche, m’intimant le silence, bientôt remplacé par ses lèvres. Il m’offre un baiser à la saveur d’un adieu. Mes bras s’accrochent à son cou, pour ne pas le laisser partir. J’ai l’impression de me fondre en lui, ou bien est-ce l’inverse. Par ce baiser, nos âmes se joignent comme les deux moitiés d’un tout. Lorsque mes yeux se rouvrent, il a disparu, laissant la place au néant.

Un coup s’abat sur mon crâne me jetant au sol, venant de l’intérieur même de ma tête. Un flot d’images, de souvenirs, m’immergent. Incapable de poser mon attention sur un en particulier, je sombre dans cette mer indéchiffrable de mémoire brute. Tout est brume et esprit, tout est pensée et rêve. Lorsque ma conscience cède, la dernière image que je vois, c’est le motif du tapis qui orne le sol de ma tente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandre
Dame de fer
avatar

Féminin Nombre de messages : 1001
Age : 35
Jeu : ...
Race : Cadavre
Classe : Grande section de maternelle
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: souvenir d'un autre monde, ressurection d'Alessa   Sam 6 Mai - 23:42

Une douce brise caresse mon visage en sueur. Immobile, j’émerge d’un sommeil sans repos. Mon corps est douloureux comme après un combat, mon esprit embrumé comme après la pire des beuveries.

Je tente de me redresse, mais mes muscles ne me répondent pas, je reste allongée sur le sol, un goût de poussière sur la langue. Je voudrais hurler, mais même ma voix me fait défaut, me laissant désarmée, muette comme un tombeau.

La seule chose que je puisse encore faire, c’est sentir la brise sur ma joue. Près de moi, un petit serpent de nacre s’enroule autour de mon poignet caressant ma peau sans éveiller la moindre sensation.

L’air se fait plus frais sur ma peau, plus vif. La caresse devient pression, me plaquant au sol de plus en plus durement. Le vent se met à siffler à mes oreilles, ébouriffant mes cheveux de feu, qui s’élèvent tel un brasier dans la tourmente. Je voudrais serrer mes bras contre moi, mais tout mouvement m’est impossible.

Dans mon champ de vision, je vois les objets de ma tente s’envoler. La toile elle-même se libère de ses attaches, pourtant fermement ancrées dans le sol. Même mes meubles les plus lourds sont arrachés du plancher et projetés au loin. Mais mon corps reste immobile, battu par les vents.

Soudain, j’ai l’impression que les courants furieux me transpercent, passant au travers de ma peau, de ma chair, de mes os. Des lames acérées me perforent comme pour me réduire en charpie. Je deviens une plaie béante offerte à la morsure glaciale du vent.

Je suis arrachée au sol comme une plume. Ballottée par les bourrasques, j’ai l’impression de me dissoudre dans l’air. Je suis comme un nuage de brume que dissipe le vent du matin. Mon esprit s’évapore. Pourtant, une pensée m’obsède… Souviens-toi.

Ces simples mots empêchent ma conscience de se dissoudre dans la tempête qui m’enveloppe. Dans un ultime sursaut de volonté, je tente de résister aux forces impalpables qui me torturent.

Je ne suis plus que poussière soulevée par le vent, tellement infime qu’il joue de ma faiblesse. Le vent devient mon corps, ma conscience est son souffle. Capricieuse, j’emporte les feuilles mortes dans un ballet que seule je contrôle, chaque chose ploie devant ma force. Je ne vois plus, ne sens plus, n’entends plus, pourtant ma perception semble si accrue, je ne suis ni sourde, ni aveugle, ni muette.

Dans ma course folle, je file entre les étoiles, caressant leur chaude surface, avivant leur éclat. Un mot raisonne dans mon esprit, une phrase que je ne comprends pas et qui pourtant m’enveloppe de son essence.

Osëfyen, la lumière est née au sein d’Osëfyen…

Comme un souffle qui se mêle au mien, on m’enlace, m’entoure. L’air est sculpté pour me rendre mon visage. Un sol se forme sous moi, étrange et immatériel. D’une main sans peau, je touche mon visage, j’en sens les variations de souffle, mais pas de chair.

Ma main se pose sur la terre rocheuse, contact frais sous mes doigts.
Par cet improbable contact, je m’abreuve à une source nourricière, réveillant en mon âme des souvenirs qui y restaient prisonniers.

Alessa est mon nom, Osëfyen mon foyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandre
Dame de fer
avatar

Féminin Nombre de messages : 1001
Age : 35
Jeu : ...
Race : Cadavre
Classe : Grande section de maternelle
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: souvenir d'un autre monde, ressurection d'Alessa   Mer 10 Mai - 20:55

Je nais de la brume, telle une illusion fugace. Mon corps s’élève informe et grossier comme la masse pesante des nuages. J’entends des échos lointains, d’esprits proies.

Une bouche se dessine, puis un sourire apparaît dans le chaos gris que je suis devenue. Des années d’errance enfermées loin d’Osëfyen, loin de mes frères et sœurs d’âme, loin du flot infini de la psyché.

Je m’y plonge comme une assoiffée, en une ablution délicieuse, je retrouve le contact céleste. Je caresse les esprits qui se tendent vers moi comme les herbes hautes d’un pré de Sarwyën. Je savoure la sensation retrouver.

Osëfyen, terre d’illusion et d’imaginaire.

Une main apparaît dans la brume, puis une autre. Peu à peu, la forme que j’aimais à prendre autrefois se sculpte dans l’air, enveloppe inutile et pourtant si indispensable.

Alessa… je renais.

Dans ma peau esprit, je me meus comme autrefois, bercée par mes envies, par mes pensées. Au loin une lueur, tellement éloignée qu’elle ressemble à une étoile tombée sur notre sol. E un clin d’œil j’y parviens, entraînée par ma volonté, car la pensée n’a pas de limite au sein de ce monde.

La lumière est tellement intense que je n’en distingue la source. Une douce chaleur m’envahit. Des noms se rappellent à mon esprit, comme murmurés tellement bas que je les entends à peine. Je souris…

***

J’ouvre les yeux. Je découvre avec surprise le motif du tapis de ma tente. Chaque meuble est bien à sa place. Etendue sur le sol de ma tente, j’attends interdite que le rêve m’emporte à nouveau. Ma chevelure rousse est étalée sur mon visage, frôlant ma peau. Je porte une main pour les dégager, sentant le contact si rude sous mes doigts.

Les muscles ankylosés, je me relève, encore imprégnée par ce rêve étrange.

Un nom raisonne dans ma tête… Alessa…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssandre
Dame de fer
avatar

Féminin Nombre de messages : 1001
Age : 35
Jeu : ...
Race : Cadavre
Classe : Grande section de maternelle
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: souvenir d'un autre monde, ressurection d'Alessa   Jeu 11 Mai - 21:04

Alessa…

Comme le cri d’un cor sonnant dans la bataille ! Je veille sur le repos des guerriers, je me délecte de la violence du combat. Je dispense fourberie et honneur dans le cœur du combattant. Je fais fuir le lâche.

Lorsque de la brume je m’extirpe, j’apparais en femme vêtue de cuir et d’acier, des cheveux noir comme la terre qui boivent le sang de ceux qui sont tombé, les yeux miroitant comme la lame qui transperce leur corps.

Alessa…

J’aime à voir les héros déchus, tomber de leur piédestal. J’aime à sentir le goût de fer sur la langue des hommes. Je chasse le boucher et le tortionnaire, par des cauchemars de lutte impossible.

Je me joue des formes, Femme Osëfyenne, je suis comme la brume d’où j’apparais. Parfois, les traits d’un homme se plaquent sur mon visage et son corps gonfle le mien de ses contours rudes. Je suis le combat et la bataille, je suis l’épée et le glaive, je suis l’honneur et la vertu, je suis l’infidèle et la traîtrise, je suis le sang et la sueur qui coule sur ton front quand tu arraches la vie du corps frémissant de ton ennemi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: souvenir d'un autre monde, ressurection d'Alessa   

Revenir en haut Aller en bas
 
souvenir d'un autre monde, ressurection d'Alessa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 30/04 Tournoi Legacy : Liège à L'Autre Monde
» 13/03 - GPT Bruxelles - Liège - L'Autre Monde
» [Fan-Fiction] L'Autre Monde
» SA 26/01 @Liège L'Autre Monde = Pre-releases Gatecrash
» Février Planning FNM LIEGE - L'Autre Monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Les Ithryn Luin] :: La bibliothèque Ithryn Luin - Archives :: Ithryn Luin de toutes les couleurs :: Archives : Chapitre I - La troupe des Ithryn Luin :: Le campement :: Le monde d'Osëfyen-
Sauter vers: